4ème de couverture: « Je m’appelle Juan Diego. Je suis un indien aztèque. Je suis mort en 1548 et depuis j’attends.

Je m’appelle Nathalie, je vis aujourd’hui, je suis médecin, j’ai quarante ans et je ne crois en rien.

Deux personnes peuvent-elles s’entendre, se rejoindre et s’aider à quatre siècles de distance ? »

Une phrase : «Mais c’est toi qui as le pouvoir de me libérer ; j’ai tant besoin de le croire. »

Encore un roman trouvé dans notre gite durant nos vacances. En lisant la 4ème de couverture, je m’attendais à un bouquin dans la veine de Marc Lévy, une histoire d’amour entre un fantôme et un être humain, du réchauffé quoi ! Eh bien non, j’avais tout faux ! L’auteur choisit une autre route narrative et tant mieux. Bon ce n’est pas non plus une grande histoire bouleversante, mais j’ai pris plaisir à lire ce livre, à me laisser surprendre par l’intrigue et ses retournements inattendus. C’est un livre qui se lit facilement et qui permet de passer un bon moment, sur fond de mystère et de miracles religieux.

Retour à l'accueil