Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-12-04T22:58:03+01:00

La reine de lumière tome1 Elora et tome 2 Terra Incognita de Mireille CALMEL

Publié par 1000N1

4ème de couverture: 1494. Dans une sombre forêt du Vercors, la jeune Elora, fille adoptive de la baronne Hélène de Sassenage, découvre un cadavre décharné. Au lieu de s’enfuir terrorisée, Elora fouille sans sourciller le gilet de l’homme à terre pour récupérer le précieux message qu’il était venu porter. Car Elora n’est pas une enfant comme les autres : descendante de Mélusine, elle détient les savoirs et les pouvoirs d’une fée.

En cet instant, Hélène de Sassenage est loin d’imaginer l’impact qu’aura ce meurtre sur sa destinée. Mais Elora, elle, le sait déjà : leur chemin tourmenté va les entraîner toutes les deux jusqu’à Rome, et le temps du bonheur ne reviendra qu’après bien du sang et des larmes…

Je ne retranscris pas la 4ème de couverture du tome 2 qui dévoile beaucoup trop, à mon avis, toute l’intrigue et les péripéties du tome1 !

Une phrase : «Car comment avouer que sa lumière, toute de bonté, recelait une part d’ombre, celle que Marthe avait semée en elle au moment de sa naissance et qui, indubitablement, les liait encore ? »

Un article pour deux livres, et une nouvelle saga ! Deux livres que j’ai trouvés très différents. J’avais hâte de les lire, après être restée sur ma faim en découvrant la fin (!) de la saga Le chant des sorcières. Ici, c’est l’exacte suite, où on retrouve les mêmes personnages et la même intrigue principale, mais quelques années plus tard.

J’ai dévoré le tome 1, impatiente de savoir ce que Mireille Calmel réservait à ses personnages, heureuse également de retrouver la plupart de ceux-ci et de voir comment ils ont évolués. Ce premier tome recelait quelques surprises et quelques bons moments, et d’autres passages (notamment toute l’intrigue se déroulant à Rome) que j’ai trouvé longs et sans intérêt particulier par rapport à l’histoire.

J’ai commencé le tome 2 avec toujours autant d’entrain, mais il faut dire qu’il m’a un peu déçue. Tout d’abord, l’intrigue a commencé à se complexifier, mélangeant légendes, féérie et croyances égyptiennes, si bien que j’ai un peu perdu le fil des explications, qui étaient pourtant tant attendues ! Ensuite, j’ai trouvé que les différents personnages s’uniformisaient, perdant leur singularité et leurs aspérités pour devenir tous de gentils intervenants en quête d’amour. C’était un peu trop dégoulinant de bons sentiments, et pas assez nuancé, trop emprunt d’une sorte de rédemption salvatrice à mon goût. Et enfin, cette fin – je dois le reconnaitre diamétralement opposée à celle du Chant des Sorcières – ne m’a pas plus convaincue.

Bon, je relativise quand même, cette saga n’est pas si mauvaise ou inintéressante, mais après avoir suivis si longtemps ces personnages, je crois que je m’attendais à d’autres rebondissements que ceux proposés par l’auteur, à une autre explication du « pourquoi ils en sont tous arrivés là » et à une autre fin…

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
L
Je te comprends. Ce n'est pas ma saga préférée de Calmel. C'est marrant, on lit la même auteur en même temps ! La je dévore "Richard coeur de Lion".
Répondre

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog