Slam de Nick HORNBY

4ème de couverture: Vous savez ce que c’est, un slam ? En langage de skateboarder ça veut dire qu’on se casse la gueule. Et moi, le skate et les filles, c’est tout ce qui m’intéresse.

Je m’appelle Sam, j’ai 15 ans, je vis avec ma mère qui en a 31. Vous avez pigé : elle m’a eu quand elle avait 16 ans, du coup elle me dit toujours de faire attention avec ma copine. Parce que c’est comme avec un skate : un accident est vite arrivé…

Une phrase : «J’estime que ceux qui mettent jamais de capotes devraient avoir des triplés ou des quintuplés. Mais ça marche pas comme ça, hein ? »

Voilà un roman assez divertissant. Si vous avez quelques heures à tuer, sans envie de vous prendre trop la tête, alors bingo ! On dirait un peu un livre pour ado, mais à la différence de ceux-ci, celui-là est bien ancré dans la réalité. Je veux dire que l’histoire n’est pas totalement romancée genre « conte de fée vampirique » avec des ados de 15 ans qui à peine tombés amoureux se jurent fidélité jusqu’à la mort et connaissent une suite d’aventures toutes plus incroyables les unes que les autres (remarquer ce genre de livre aussi peut être divertissant). Non, là le héros est un gamin de 15 ans, qui parle (quasiment) comme parlerait un jeune de cet âge, et qui a les mêmes réactions. Ses histoires d’amour durent quelques semaines au plus, il craint la réaction de ses parents et son univers tourne autour de l’école, des copains, des filles et du skate. Bref, rien de plus banal, ce qui permet de traité un thème assez lourd, avec suffisamment de véracité : la parentalité à l’adolescence. Et là aussi, ça change un peu du tableau tout rose que nous montrent les reportages à la télévision et les séries pour ado. Pas beaucoup de suspens dans ce livre, mais une pointe de loufoquerie et un peu d’humour. Bref, pas trop mal, et bien mieux que ce à quoi je m’attendais à la base ! Et au final, un bon livre à filer à des ados pour les faires cogiter !

Retour à l'accueil