Hunger games, tome 2 L'embrasement  de Suzanne COLLINS

Malgré l'actualité sanglante, abominable et atroce, les articles reprennent leur rythme. Et je dois dire qu'hier, quand je n'en pouvais plus de toutes ces images télévisées, de ces mêmes images affreuses, de ces interviews toutes plus poignantes les unes que les autres, quand j'ai senti à plusieurs reprises les larmes me monter aux yeux, et la colère m'envahir, la lecture fut un bon refuge. La puissance de la lecture, comme la puissance de l'image, de la créativité humaine pour s'opposer aux abominations, à la barbarie et à l'intolérance me semblent encore plus fondamentales aujourd'hui...

Place à l'article

4ème de couverture: Les jeux continuent! Plus teribles que jamais...

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rebellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss...

Une phrase: Ca fait beaucoup à avaler d'un coup, ce plan complexe dans lequel je n'étais qu'un pion, tout comme je n'étais destinée à rester qu'un pion dans les Hunger Games.”

Bon, que dire de ce second tome. Un bilan un peu mitigé. Le début du roman ne m'a pas du tout emballé. Je n'y retrouvais pas l'énergie découverte dans la fin du 1er tome. J'avais l'impression que le soufflé était retombé, je ne retrouvais pas ce qui m'avait séduit dans le 1er tome. C'est surtout le rythme du récit et de l'histoire qui me bloquait: je trouvais à la fois que les évènements trainaient et que les actions s'enchainaient trop vite. Pas facile à expliquer comme impression! Disons que l'auteure voulait certainement montrer comment la conscience de Katniss s'éveille doucement, au fur et à mesure des évènements qui la bousculent. Mais moi, tout ce que j'ai vu, c'est une jeune fille un peu stupide, qui ne se pose aucune questions, puis change d'avis du tout au tout, suite à tel acte ou tel changement dans son quotidien. J'ai trouvé l'héroïne assez creuse, sa personnalité peu développée, et surtout qu'elle n'avait aucune reflexion, aucun recul. J'aurais aimé que Suzanne Collins travaille plus son personnage, sa mentalité, son évolution, sa lente maturation. Je n'ai rien eu de tout ça, et ça m'a un peu gênée.

Ensuite, le roman prend un second souffle, avec La grande surprise du livre, qui n'en est pas une puisqu'on sent que l'histoire va prendre ce tournant bien avant que l'auteure ne nous l'annonce avec tambours et trompettes. Il n'empêche, à partir de là, je m'y suis retrouvée. J'ai ressenti l'action, le suspens, le doute, les questions. Enfin, le roman devait vivant, enfin je vivais de nouveau les évènements avec Katniss. Bon, l'héroïne en elle-même n'avait pas plus évoluée et restait, pour moi, encore trop superficielle, mais au moins le rythme était revenu. Je me suis donc mise à dévorer ce roman jusqu'à la dernière ligne! Et j'ai enchainé avec le tome 3, dont j'ai déjà lu 170 pages (bon faut dire que c'est écrit gros et que ça se lit très très vite!) Donc prochainement un petit article sur le 3ème et dernier tome.

Retour à l'accueil