8ème pays du Challenge: l'Iran

8ème pays du Challenge: l'Iran

En censurant un roman d'amour iranien de Shahriar MANDANIPOUR

Titre original: Censoring an Iranien Love Story

4ème de couverture: Téhéran, de nos jours. Comment un garçon et une fille peuvent-ils se rencontrer et vivre une histoire d'amour alors que la République islamique a instauré une rigoureuse séparation des sexes? Comment publier un roman d'amour, alors que l'impitoyable censeur pourchasse la moindre allusion érotique?

Sara et Dara s'aiment par messages codés inscrits dans des livres empruntés à al bibliothèque, par téléphone ou par ordinateur interposé et au cours de promenades dans les rues en jouant à cache-cache avec les oppresseurs.

Avec un humour irrésistible, seule arme efficace face à la censure, et un recours immodéré à l'autodérision, Shahriar Mandanipour rédige sous nos yeux un poignant roman d'amour à la fois réaliste et fantastique, placé sous l'égide des grands poètes persans, des écrivains et des cinéastes occidentaux.

Loufoque et bouleversant, jubilatoire et tragique, En censurant un roman d'amour iranien réconcilie de façon magistrale Le Procès de Kafka, La Ferme des animaux d'Orwell, et les contes des Mille et une Nuits.

Une phrase: Maintenant demandez-moi comment j'espère écrire et publier une histoire d'amour, afin que je puisse expliquer:

En tant qu'auteur expérimenté je serai peut-être capable, me semble-t-il, d'écrire un roman de telle sorte qu'il réussisse à survivre au couperet de la censure.”


Voici un roman très surprenant, certainement le plus déroutant que j'ai lu cette année! En choisissant l'Iran, un pays lointain au mode de vie si différent du mien, je m'attendais à être surprise et dépaysée, mais pas à ce point, ni à lire ce genre d'histoire!

C'est vraiment un livre unique. On croit que l'on va lire une histoire d'amour, mais c'est sans compter le "en censurant" du titre. Car ce "en censurant" prend en fait rapidement toute la place. Après quelques phrases à peine, l'auteur interrompt son roman d'amour pour nous donner son point de vue, nous expliquer son histoire, le pourquoi du choix de tel ou tel mot et la complexité de sa tache. En fait, le roman d'amour avance très peu, interrompu par les remarques et questions permanentes de l'auteur sur sa vie, son métier d'auteur, son pays, et sur l'art d'écrire sans se faire censurer! C'est épatant! Au début, j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver, j'étais un peu frustrée d'être sans cesse stoppée dans cette histoire d'amour. Et puis petit à petit, je me suis intéressée plus aux réflexions de l'auteur qu'au récit d'amour en lui-même. Et quand je commençais à trouver mes marques, l'auteur m'a bousculeé de nouveau! On entre alors un peu dans le fantastique (comme annoncé dans la 4ème de couverture). Les personnages du roman croisent alors l'auteur et ses contemporains, puis des fantômes du passé. Ses personnages semblent lui échapper, prendre leur vie en main sans lui demander son avis! Par moment, on se demande si l'auteur ne devient pas fou, si la pression de la censure ne lui a pas fait perdre la raison! Bref, on part vraiment dans un autre univers!


Je vous conseille ce livre, surtout si vous cherchez une lecture originale!

Retour à l'accueil