Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-02-21T18:10:35+01:00

Le message d'Andrée CHEDID

Publié par 1000N1

Le Challenge familial:

1 : Lire un classique

2 : Lire un roman historique

3 : Lire un livre qui a obtenu le Goncourt

4 : Lire un roman épistolaire.

5 : Extrême Orient : lire un livre d'un auteur de cette région

6 : Un seul mot : choisir un livre dont le titre ne contient qu'un seul mot

7 : Lire un livre publié l'année de sa naissance

8 : Lire un livre dont le titre comprend un nombre

Le message d'Andrée CHEDID

4ème de couverture: Dans la rue déserte d'une ville ravagée par la guerre, Marie s'effondre, touchée par une balle alors qu'elle s’apprêtait à rejoindre Steph. Leurs retrouvailles devaeint sceller leur réconciliation et l'aveu d'un amour partagé. Luttant contre la mort, la jeune femme ne désire plus qu'une chose: transmettre un message à Steph pour lui dire qu'elle venait et qu'elle l'aime.

D'une écriture sèche et brûlante, Andrée Chedid raconte l'agonie de Marie et scande l'absurdité de la guerre, qui fait gémir les corps et sépare les amants.

Une phrase: “Dans la boue des rizières, sur l'asphalte des cités, dans la torpeur des sables, entre plaines et collines, sous neige ou soleil, perdus dans les foules que l'on pourchasse et décime, expirant parmi les autres ou dans la solitude : les massacrés, réfugiés, fusillés, suppliciés de tous les continents, convergent soudain vers cette rue unique, vers cette femme à la fois anonyme et singulière.”

Voici le deuxième roman de mon challenge “famille”: lire un classique.

Je pense que ce livre entre dans cette catégorie. J'ai voulu un classique qui ne soit pas un Balzac, un Zola, un Hugo ou un Molière (auteurs qui prennent les ¾ du rayon classique!) Ce roman d'Andrée Chedid me paraissait donc idéal. En plus, je m'étais souvent dit qu'il faudrait que je lise un texte d'Andrée Chedid. C'est chose faite! Enfin, ce roman est assez court, et comme je ne prend plus trop le temps de lire en ce moment (je passe plutôt mon temps libre à caliner et gazouiller!) c'était pile le livre qu'il me fallait. Bon le sujet n'étais pas très gai, je vous l'accorde, mais si c'est un roman sur la guerre, s'en est aussi un sur l'amour!

Je ne vais pas beaucoup m'attarder sur ce livre. En fait je n'ai pas vraiment été transportée par le récit. Mais je n'arrive pas à savoir si cela est dû au livre en lui-même, aux conditions dans lesquelles je l'ai lu (par petits bouts, la nuit, mon ti papillon lové contre moi) ou au fait que j'ai choisi une édition scolaire bourrée d'annotations (notamment pour définir certains mots). Ce dernier point a beaucoup entravé ma lecture. Même si je ne me reportais pas à chaque note en bas de page, le fait de voir un petit numéro à côté d'un mot a parfois entravé la fluidité du récit.

L'histoire en elle-même est toute simple -racontée simplement d'ailleurs - et touchante. Jusqu'à la presque toute fin, on se demande si Steph aura le message de Marie, si celle-ci parviendra à survivre à sa blessure pour revoir son amoureux une dernière fois. Ce petit suspens est bien mené. Et tout le long du récit, on suit la lente et longue agonie de Marie. J'ai parfois eu l'impression qu'elle n'en finissait plus de mourir – un peu comme les acteurs dans les mauvais films! Mais là c'est la volonté de l'auteur. La mort de Marie n'est pas anecdotique, elle est l'histoire. C'est autour d'elle que les personnages se rencontrent, se mouvent, se racontent. On vit chaque instant avec Marie, toutes ses sensations, sa douleur, sa résistance, son abandon, son espoir, sa volonté. Et finalement, cette mort qui semble durer des heures et des heures, ne dure que le temps du récit, juste le temps de lire ces 140 pages!

Je pense qu'il faudra que je relise ce récit dans d'autres circonstances, et je le verrais surement d'un oeil nouveau.

Si vous avez lu aussi ce roman, qu'en avez-vous pensé?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
P
à la page les questions "travail de l'éditeur" que répondrez vous ?
Répondre
B
On ne peut pas dire qu'Andrée Chedid soit une auteure classique vu qu'elle est décédée en 2011. Je suis allée voir sur wikipédia, il est vraie qu'ils indiquent une auteure décédée en 1999, donc sur le siècle passé. Mais bon, je te laisse continuer le challenge, et si tu as le temps d'ici la fin de l'année, tu pourras peut-être en lire un autre, d'autant plus que tu as déjà dans ton blog des auteurs classiques.
Répondre
1
Ah mais si c'est classique, parce que le roman c'est la collection "étonnants classiques" et le bouquin je l'ai trouvé dans le rayon "auteurs classiques" au milieu de Balzac, Zola, Proust, Dumas et les autres!
Mais bon, si j'y arrive j'en lirai un autre de classique! ;-)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog