4ème de couverture: Sous ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons, la jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.
Le premier livre d'une grande saga fantastique, qui a révélé le talent exceptionnel de son auteur.


 

Une phrase: Troublée, Ophélie fut saisie d'un pressentiment. Les pièces d'un étourdissant puzzle se mettaient en place dans son esprit.”


 


 

Et voilà, au lieu de lire les deux romans que je suis sensée trouver et lire avant le 31 décembre pour le challenge familial, je m'embarque dans d'autres lectures! Merci les frangines! Oui parce que c'est un peu de votre faute quand même! Ce petit roman bien sympa - enfin plutôt ce tome 1 d'une saga dont je bouillonne d'impatience de connaitre la suite – m'a été offert par mes soeurettes pour mes 30 ans. Avec une dédicace “roman d'ado pour conserver l'esprit jeune”. J'ai dû le conserver car j'ai adoré ce roman!

Il m'intriguait beaucoup ce livre! J'avais lu la très bonne critique de ma soeur ainé  (http://lydianeyannick.over-blog.com/2016/06/la-passe-miroir-tome-1.html), et ce livre m'interpellait! Déjà le sujet : l'héroïne qui passe à travers les miroir, faisait résonner en moi l'écho d'un début d'histoire que j'avais griffonné il y a quelques années dans un cahier. Et puis ce qu'en dévoilait ma soeur sur son blog m'attirait énormément. Aussi, après avoir hésité un peu, j'ai reposé pour quelques temps le roman que j'étais déjà en train de lire – qui soit dit en passant n'a aussi rien n'à voir avec le challenge familial, et m'a été offert par mon cher et tendre – pour me plonger dans ce livre-ci.

J'ai passé de très bons moments avec cette lecture. J'ai vraiment voyagé à travers cet autre univers, parvenant complètement à m'immerger dans ce monde étrange et magique. Si au départ le personnage d'Ophélie m'a un peu décontenancée (c'est quoi ce anti-héros, décrit comme une petite chose insignifiante? Elle elle va me faire rêver? Et puis c'est quoi, une enfant, une ado, une adulte?), rapidement elle m'a séduite et je l'ai suivi. Elle se révèle au fil des pages, et n'a pas d'autre choix que de sortir de sa coquille et de faire preuve de force de caractère. Je me demandais comment elle pouvait bien parvenir à séduire son entourage (j'ai toujours en tête la description désastreuse du début), mais après tout, elle m'a bien séduite et étonnée moi! Quant à l'intrigue en tant que telle, elle est bien menée. On croit deviner où tout cela va mener, mais le devine-t-on vraiment? Il y a tellement de rebondissements, de péripéties qu'on ne voit pas venir, que franchement, je ne suis plus si sûre de bien savoir où l'auteur va nous emmener... Bref, comme le dit bien ma grande frangine, j'ai ressenti à cette lecture autant d'émotions, d'excitation et d'intérêt que lors de la lecture d'Harry Potter! Ca promet! Hâte maintenant de découvrir le tome 2 (qui, toujours selon ma frangine, est top), car bien sûr, l'auteur nous lâche à la fin du tome 1 pile au moment où on se dit “oh punaise, comment ça va se passer?”

Retour à l'accueil