Challenge familial 2017

Un roman qui se passe en Lorraine

Un roman adapté au cinéma

Un roman dont le titre comprend un prénom

Un premier roman

Un roman qui se passe dans un monde imaginaire

Une pièce de théâtre

Une BD

Un documentaire - essai

4ème de couverture: C'est encore une fois les vacances, encore une fois les routes d'été. Encore une fois des églises à visiter. Encore une fois dix heures et demie du soir en été; Des Goya à voir. Des orages. Des nuits sans sommeil. Et la chaleur.

Un crime a eu lieu cependant qui aurait pu, peut-être, changer le cours de ces vacances-là.

Mais au fond qu'est-ce qui peut faire changer le cours des vacances?

 

 

 

Une phrase: “Comment nommer ce temps qui s'ouvre devant Maria? Cette exactitude dans l'espérance? Ce renouveau de l'air respiré? Cette incandescence, cet éclatement d'un amour enfin sans objet?


 

Nouvelle année, et nous revoilà parties pour un nouveau challenge familial (que je vais essayer de finir dans les temps cette année!)
Voici donc mon 1er livre, catégorie “roman adapté au cinéma”. Il est vrai qu'à la base, je l'avais acheté pour le précédent challenge (pour l'item “roman dont le titre comporte un chiffre”) et finalement j'avais lu un autre roman. Il me restait celui-là sur les bras! ;-) Bonne pioche, ce roman ayant été adapté au cinéma, il convenait aussi pour ce nouveau challenge! Génial!
J'avais aussi envie de lire un roman de Marguerite DURAS, et j'avais complètement oublié que j'avais déjà lu “Moderato Cantabile” (je me souviens très bien avoir lu ce livre qui se trouvait dans notre gite en vacances en Ardèche, par contre plus tellement de son histoire...)
Bref, trêve de tergiversations!

Ce roman-ci, je l'ai choisi pour son titre (ça vous l'aurait compris), mais pas spécialement pour sa quatrième de couverture qui ne donne pas vraiment envie (enfin, c'est mon avis). J'avais lu les premières pages qui m'avaient aussi intriguées! C'est en effet un roman intriguant et étonnant!

Tout d'abord, il commence par un dialogue, un échange entre des personnages dont on ne sait rien sur un meurtre qui vient d'être commis. On ignore qui est qui, sur quoi il faut se focaliser (les victimes? L'assassin? Les personnages qui parlent de ce drame?) Bref, sur le coup, j'ai un peu eu l'impression de lire un livre dont les premières pages auraient été arrachées. Je me disais “mais de quoi me parle-t-on? Qu'est-ce que c'est que cette histoire?

Après, j'ai vite compris que je faisais irruption dans la vie de Maria, ou, pour être exact, en plein milieu d'une soirée orageuse en Espagne, vécue par Maria. On apprend ainsi qu'elle est en vacances et voyage avec son mari, sa fille, et une jeune femme dont on se demande bien quel est le rôle et ce qu'elle fait là, avec eux. Rien n'est vraiment expliqué, tout est sous-entendu. Ce qui est logique puisque qu'on suit le cheminement des actes, dialogues et pensées de Maria, qui elle sait très bien où elle en est puisqu'il s'agit de sa vie. J'ai eu la sensation que l'auteur entrainait le lecteur à sa suite : si ça t'intéresse continues, sinon suis ton chemin, mais ne compte pas sur moi pour tout t'expliquer en détails! Cela fait une drôle de sensation! Mais petit à petit, une intrigue se dessine. On découvre les personnages, on essaye de les comprendre, de comprendre ce qui se passe devant nos yeux. Il s'agit d'une commune histoire d'amour qui touche à sa fin, d'un couple qui s'aime mais se sépare lentement, d'une femme qui sombre dans la mélancolie et l'alcool. C'est triste. C'est joli. L'écriture minimaliste sonne juste et fait mouche. Petite parenthèse dans la vie d'un couple. C'est tout.

Je n'ai pas vu le film, Je me demande bien comment ce livre peut être retraduit en un film. J'ai juste vu un extrait et découvert que Romy Schneider joue le rôle de la jeune femme avec le couple. Je n'avais alors pas fini ma lecture, et du coup, depuis, cette jeune femme a les traits de Romy!

Retour à l'accueil