Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2017-06-30T20:51:00+02:00

Fahrenheit 451 de Ray BRADBURY

Publié par 1000N1

Le Challenge familial:

Un roman qui se passe en Lorraine

Un roman adapté au cinéma

Un roman dont le titre comprend un prénom

Un premier roman

Un roman qui se passe dans un monde imaginaire

Une pièce de théâtre

Une BD

Un documentaire - essai

4ème de couverture: Appel à tous les limiers-robots :Recherchez cet homme. Nom : Montag. Signes particuliers : refuse le bonheur obligatoire et rêve d'un monde perdu où la littérature ne serait pas bannie. Cet ancien pompier est un dangereux criminel : au lieu de brûler les livres, il les lit!

Le chef d'oeuvre de Ray Bradbury, dont François Truffaut à écrit et réalisé l'adaptation cinématographique avec pour vedettes Julie Christie et Oskar Werner.


Une phrase: “Mais pour bien des gens, Hamlet (tu connais certainement les titres, Montag; peut être l'avez-vous à peine entendu citer, Mrs Montag), pour bien des gens, donc, Hamlet n'était qu'un digest d'une page dans un livre qui déclarait : “Maintenant enfin, tous les classiques à votre portée; votre niveau de connaissance égal celui du voisin””


Un nouveau classique dans mon challenge. J'ai longuement hésité sur le livre à lire qui se passerait « dans un monde imaginaire ». puis mon choix s'est porté sur ce livre, classique et précurseur dans le monde de la science fiction.

La quatrième de couverture dévoile bien l'histoire, il n'y a pas grand chose à en dire. Si ce n'est que pour ma part je m'attendais un peu à une autre histoire. Je pensais que nous allions vraiment suivre l'évolution de Montag, ses doutes, et son désir, petit à petit, de se rebeller contre cette société. En fait, si on assiste à ce changement, il se réalise si subitement, si tôt dans le récit, qu'on a peine à la comprendre! J'aurais aimé connaître plus la psychologie du personnage, ses cas de conscience et le cheminement de sa pensée ; il n'en fut rien. Bon, c'est sûr qu'en 190 pages, c'est compliqué de plus s'épancher... J'ai apprécié par contre, cette vision si juste d'une société narcissique, repliée sur elle-même et collée à ses écrans (déjà!), blasée, ayant tout vu et cherchant dans la violence et la vitesse la sensation de vivre. Ce roman pose quelques questions qui méritent réflexion, encore aujourd'hui : peut-on vivre heureux en ignorant tout du monde qui nous entoure? En restant dans l'ignorance la plus totale? Le bonheur consiste-t-il à ne jamais être triste, à ne jamais s'ennuyer, à n'être jamais contrarié? Un livre foncièrement philosophique!

Au final, je suis un peu déçue en refermant ce livre. Il est certes très agréable à lire, bien écrit, et je ne me suis pas ennuyée un instant, mais j'attendais plus et mieux. Ne serait-ce qu'une petite explication sur le titre (autre que la citation qui ouvre le roman).

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog