Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-03-08T15:20:49+01:00

Sauvage par nature de Sarah MARQUIS

Publié par 1000N1

Le challenge familial 2018:

- Une biographie ou autobiographie

Un récit de voyage ou de visite d'un pays.

un auteur islandais

- le livre "secret" choisi pour moi par ma soeur

un recueil de poèmes

- un roman écrit au 19ème siècle.

- On est nature ! Lire un livre avec un végétal dans le titre et/ou un végétal sur la couverture.

Lire un livre dont l'auteur à les mêmes initiales que toi. 

4ème de couverture: 1000 jours et 100 nuits : Sarah marquis a traversé à pied et seule tout le continent austral. Entre les attaques de cavaliers mongols et les trafiquants de drogue de la jungle laotienne, les animaux sauvages et les rigueurs climatiques, dépouillée de tout superflu, la jeune femme s'est adaptée aux conditions les plus extrêmes. Ainsi, elle a tenté de mieux comprendre ce qui nous lie à la Terre.

Elle nous livre son récit, tantôt drôle, tantôt poignant, tantôt inquiétant, et sa philosophie de la vie, son cheminement intérieur. Elle nous entraîne dans l'aventure humaine la plus pure. Une odyssée extraordinaire.

 


 

Une phrase: “J'ai établi des règles de survie bien spécifiques pour éviter les problèmes... Ce qui se résume pour moi, femme blanche et seule, à éviter les gens.»

 

Pour ce thème du concours familial, je n'avais que l'embarras du choix vu que mon cher et tendre affectionne particulièrement ce genre de livres et qu'il en possède quelques-uns dans notre bibliothèque. J'ai un peu hésité, et finalement, j'ai opté pour ce livre-ci. Je trouvais intéressant et original de lire un récit de voyage réalisé par une femme. Ca change de tous ces aventuriers baroudeurs hommes. En plus mon cher et tendre m'avait dit qu'il était intéressant d'avoir le regard d'une femme, que c'était vraiment particulier et plus risqué pour elle.

J'attendais donc beaucoup de ce livre, et je ne vais pas m'étendre plus que ça sur le sujet car j'ai été très déçue. En effet, je n'ai pas trouvé un récit d'aventures, ni un livre de voyage décrivant des paysages. Non, j'ai eu l'impression de ne lire que des plaintes et des récriminations. L'auteur explique comme elle a été mal accueillie, voire menacée en Mongolie, en Sibérie, en Chine. Elle parle peu des paysages, seulement pour dire qu'elle s'y sent bien car elle y est seule. Et ses rencontres avec les autochtones sont presque toujours négatives. Elle relate parfois des anecdotes, des comportements qui l'ont surpris, mais elle ne les explique pas. C'est surprenant. A sa place, j'aurais cherché à comprendre pourquoi “les mongols urinent à ses pieds dès qu'ils la voient” Je suis curieuse, j'ai besoin de comprendre les choses et pas juste de conclure qu'ils sont bizarres ou rustres!
Bref, en lisant ce livre je n'ai pas beaucoup voyagé! C'était même énervant au bout d'un moment de “l'entendre râler”. J'avais envie de lui dire “mais personne ne t'a obligée à faire ce voyage, arrête et rentre chez toi si c'est si désagréable!” Tout le territoire traversé est donc décrit comme une immensité hostile. Il n'y a que la partie en Australie qui m'a plue car là elle est vraiment plus positive et parle de ce qu'elle voit, du chemin qu'elle réalise.
Je ne remets pas du tout en cause l'exploit et l'immensité du chemin parcouru. C'est vraiment admirable. Par contre le récit qu'elle en fait, de la manière dont elle semble l'avoir vécu, n'a trouvé aucun écho en moi.

En plus, je ne suis pas parvenue à suivre le périple qu'elle effectuait. Déjà les petites cartes au début de chaque chapitre étaient peu claires, mais en plus, dans son récit on ne retrouve pas les noms qui apparaissent sur ces cartes et elle nous en cite d'autres qui, eux, ne sont pas sur la carte! Bref, j'étais perdue et ne savait jamais où elle en était de son trajet! De même, il y a des photos au centre du livre. Mais elle ne signale jamais dans son récit quand on peut se reporter à la photo correspondant à l'événement qu'elle relate.

Bref, un loupé total avec le choix de ce livre. Mon cher et tendre en possède un deuxième de cette aventurière, je sais déjà que je ne le lirai pas! Par contre, je lirai peut être un autre récit de voyage, d'un autre aventurier, pour le vivre enfin positivement

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
B
Oh ! pauvre Mymy, je t'ai fait passer un mauvais moment avec mon thème. Il est vrai que mon thème c'est surtout pour que celui qui a fait un voyage nous fasse partager ses découvertes et ses joies. Je n'aurais jamais pensé que quelqu'un puisse écrire un récit de quelque chose qu'il a détesté. Moi ça ne me viendrait pas à l'idée.
Répondre
1
Bah je ne sais pas si elle a détesté son voyage, mais elle se plaint beaucoup...

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog