Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-05-05T14:31:09+02:00

Une constellation de phénomènes vitaux de Anthony MARRA

Publié par 1000N1

Challenge famille:

  • Un roman policier

  • Le dernier roman d'un auteur

  • Un roman ado ou jeune adulte

  • Un roman écrit à la 1ère personne

  • Les 4 éléments : lire un livre dont le titre comprend le mot terre/air/feu ou eau

  • Un témoignage de femme/fille sur leur combat quant à leur place dans la société ou sur des violences

  • Un roman dont l'intrigue se passe dans un pays situé sous l'Equateur

  • Un livre qui se passe durant une guerre

4ème de couverture: Dans un village reculé de Tchétchénie, Hava, une fillette de huit ans, cachée en pleine nuit dans les bois, voit des soldats russes emmener son père, accusé d'aider les rebelles. De l'autre côté de la rue, Akhmed, un voisin ami de la famille, observe lui aussi la scène, redoutant le pire. Lorsqu'il retrouve Havaa dans la forêt, Akhmed décide de chercher refuge dans un hôpital abandonné où il ne reste qu'une chirurgienne russe, Sonja, pour accueillir les blessés.

Au cours de cinq jours extraordinaires, le monde de Sonja, d'Akhmed et de Havaa va basculer.

Un premier roman majestueux sur l'amour en temps de guerre, qui révèle l'histoire d'un pays et d'un peuple martyr. Une constellation de phénomènes vitaux, traduit dans treize pays, a été salué par la critique comme un des meilleurs romans américains parus en 2013 et récompensé du prestigieux prix du Premier roman du National Book Critics Circle.


 

Une phrase : "Ils plantent la honte en toi, et ça s'étend comme un pont sans fin, l'humiliation, cette putain d'humiliation de savoir que tu n'es plus un être humain, mais une pelote de nerfs hurlants, et que la torture dure encore même quand la douleur physique s'est apaisée."


 

Pour le roman sur la guerre que je devais lire dans le challenge familial, je ne voulais pas lire un énième livre sur la seconde guerre mondiale (même si généralement j'adore les histoires qui se déroulent durant cette période mouvementée de notre histoire), ni même un livre sur une guerre "française". Je me suis tournée vers d'autres guerres : celles en Yougoslavie et en Tchétchénie (à force d'en entendre parler à longueur de temps au travail et étant trop jeune pour avoir vraiment compris les événements à l'époque, cela m'intéressait). C'est en tapant ces seuls mots dans mon moteur de recherche que je suis tombée sur ce roman-ci. J'ai un peu hésité car un roman sur la guerre en Tchétchénie écrit par un américain, ça me semblait louche et sentir assez peu le vécu... Et en même temps, je me suis dit que la plupart des romans que j'avais lue sur d'autres guerres n'avaient pas non plus été écrits par des protagonistes! Et puis ce livre avait bonne pub, et, point hautement important, était disponible dans ma médiathèque ;-)


 

Il s'agit là effectivement d'un sacré roman! Beau travail de l'auteur qui ne se contente pas de nous raconter une histoire sur 5 jours comme le laisse entendre la 4ème de couverture mais qui créé tout un univers, l'atmosphère d'un pays, la vie de ses habitants. Outre les trois personnages principaux, l'auteur invente d'autres personnages secondaires, mais qu'il traite avec autant d'égard que s'ils étaient les héros. Ils les introduits au fur et à mesure. D'abord juste un prénom. Puis un premier lien avec un des personnages principaux. Et ensuite il devient intarissable, nous relatant leur passé, leurs émois, leurs doutes, et parfois leur avenir, évoqué juste en deux lignes. Il en fait plus que des personnages de roman; il donne vie à chacun. Cela est parfois un peu long car on s'attache à Havaa, Akhmed et Sonja, on veut connaitre leur destinée, et on souhaiterait aller à l'essentiel. Mais comme dans une pièce de théâtre, et comme dans la vraie vie d'ailleurs, chaque personnage a un rôle à jouer, chacun à son importance, et pour le comprendre, il faut connaitre leur passé. C'est drôlement bien mené!

Quand j'ai commencé à lire les premières pages, ce roman ne m'a pas plus passionné que ça. Je trouvais les personnages pas vraiment sympathiques et je ne voyais pas comment l'auteur allait réussir à m'accrocher sur 440 pages. Mais petit à petit, on découvre chacun des personnages, et on se prend à se passionner pour eux, pour leur vie, pour leur passé et leur futur. On tremble, on pleure, on espère. Et je n'arrivais plus à lâcher ce roman, même le soir (la nuit!).

Bref, j'ai vraiment adoré ce livre.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
B
C'est vrai qu'on commence à connaître par coeur les deux guerres mondiales, vu le nombre de livres qu'on a lus et le nombre de films qu'on a vus, et très peu les autres. C'est pourquoi, moi aussi, j'ai choisi un livre sur la guerre civile en Irlande. Mais dans le cadre du challenge j'ai lu aussi un livre sur la guerre d'Algérie.
Répondre

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog