Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-08-29T22:48:03+02:00

Bye Bye Blondie de Virginie DESPENTES

Publié par 1000N1

4ème de couverture: Une fille qu'on rencontre en HP n'est pas une fille qui rend heureux. Il voulait jouer contre le reste du monde, avoir raison contre toutes les évidences, il pensait que c'était ça l'amour. Il voulait prendre ce risque, avec elle, et qu'ils arrivent sur l'autre rive, sains et saufs. Mais ils réussissent juste à s'entraîner au fond. Il est temps de renoncer... " Gloria a été internée dans son adolescence en hôpital psychiatrique. Contre toute attente, la punkette " prolo " y a rencontré Eric, un fils de bourgeois aussi infréquentable qu'elle : ils se sont aimés comme on s'aime à seize ans. Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les a séparés. Vingt ans après, Gloria traîne toujours ses humeurs au comptoir des bars, entre humour et désespoir. Et le jour où Eric, métamorphosé en vedette médiatique, croise son chemin par miracle, rien ne dit qu'elle est prête à changer. Comment éteindre une fureur qui vient de si loin ? Portrait d'une femme blessée aux prises avec ses démons, traversée des années punk, chronique d'un amour naufragé, Bye Bye Blondie est sans doute le livre le plus émouvant de Virginie Despentes.

 

Une phrase : " Les jours heureux sont moins marquants que les traumatismes jusqu'à ce qu'ils basculent dans le passé.   "


 

Je n'avais plus grand chose à lire, et mon cher-et-tendre n'était pas trop patient ce matin là à la médiathèque, alors histoire de choisir un livre rapidos tout en étant sûre de mon coup, je me suis dirigée vers un de mes auteurs classiques! Non, pas Amélie NOTHOMB cette fois, Virginie DESPENTES. Je savais que je ne serai pas déçue en ouvrant ce roman, car j'ai toujours bien accroché avec ses livres! Et là, rebelote!

Ce que j'aime particulièrement, c'est son écriture, si franche, directe, comme une histoire que l'auteur te raconte sans prendre de détour et sans se la raconter. Et en même temps, ce n'est pas une écriture facile ou gnangnan ou sans âme, non c'est le contraire, c'est vivant et unique. Très agréable à lire. Et puis surtout, j'adore ses personnages toujours un peu déglingués, un peu (beaucoup) à la marge. Des gens comme vous et moi, mais pas vraiment en fait. Des gens dont la vie est déjà une histoire avant même que commence l'histoire. Des gens qu'on croise dans la rue, mais qu'on préfère ne pas regarder de trop prêt. A chaque fois que je lis un roman de Virginie DESPENTES, j'ai l'impression d'aller trainer dans les mauvais quartiers et de fréquenter des gens à la limite du fréquentable. Forcément, Gloria est de ce genre-là. Elle fait à la fois froid dans le dos, et en même temps elle est attachante, car on comprend vite que si elle est ce qu'elle est aujourd'hui, c'est que la vie n'a pas été tendre avec elle. L'auteur ne nous balance pas juste son personnage destroy comme ça "elle est dingue, débrouillez-vous avec ça". Non, elle l'explique cette folie, elle nous désosse le personnage, elle nous montre ce qu'il cache là, au fond. Et forcément, on ne peut que avoir envie de suivre Gloria jusqu'au bout du récit, même si on comprend vite que la fin risque de ne pas nous plaire.
Pour essayer de résumer ce que je pense, je dirais que Viriginie DESPENTES sublime la douleur, en contant le plus noir avec bienveillance.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
L
J'ai jamais tenté de lire du Despentes… j'imaginais une écriture trash et vulgaire.
Répondre
1
Trash oui parfois, mais vulgaire non

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog