Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-07-04T19:25:18+02:00

Le Mois d'Or, Bien vivre le premier mois après l'accouchement de Céline CHADELAT et Marie MAHE-POULIN

Publié par 1000N1

4ème de couverture: Le mois qui suit l'accouchement est l'un des plus beaux moments de la vie d'une femme.

Ces semaines sont pourtant éprouvantes pour la mère comme pour le nouveau-né : manque de sommeil, fatigue, douleurs, baby blues... Les jeunes mères se retrouvent souvent seules, les émotions à fleur de peau, pour affronter une phase de bouleversements.

Cette période représente un enjeu majeur pour la santé de la future mère. Dans de nombreuses cultures, elle fait l'objet de soins adaptés (bandage du bassin, massages, conseils en nutrition...).

Ce guide est une invitation à vivre pleinement ces premières semaines. Il indique comment se préserver des difficultés en mettant en place des pratiques (yoga, méditation, shiatsu, soin du périnée, EFT...) et une organisation adaptée, avec l'aide de ses proches.

Un ouvrage essentiel pour favoriser la rencontre de la mère et de l'enfant!

 

 

 

 

Quelques phrases : " En résumé, nous vous proprosons de substituer l'idéal du bonheur maternel parfait par une bonne dose d'indulgence et de gentillesse envers vous-même. Ce que vous accomplissez, en ce moment, quelle que soit votre situation, est formidable."


 

Tout d'abord, je remercie Babelio et le Groupe l'Archipel pour l'envoi gratuit de ce livre.

Voici un livre bienveillant, qui s'adresse aux jeunes mamans et à leur entourage, pour leur parler de cette période de grand chamboulement qui suit la naissance de bébé et qui est nommé ici "le mois d'or".

Quand on regarde la littérature sur la grossesse, l'accouchement et l'après, on trouve beaucoup de lecture qui expliquent à la maman comment prendre soin d'elle avant, et comment prendre soin de bébé ensuite. Comme si le bien être de la maman, après, il n'en était plus question. On lui parle bien sûr de son périnée, de sa perte de poids et parfois du baby blues, mais cela va rarement plus loin.

Alors, on se retrouve comme moi, il ya presque 5 ans, jeune maman un peu paumée, ayant lu 25 livres de puériculture et incollable sur la meilleure écharpe de portage ou l'allaitement mais se sentant complètement démunie et dépassée. Ma vie se retrouvait totalement chamboulée, et je ne savait plus trop par quel bout la prendre. Il y avait ce petit être, complètement dépendant de moi, et auquel je me dévouais corps et âme avec toujours cet affreux doute "est-ce que je fais bien"? J'avais aussi en boucle dans la tête ce mythe de la mère parfaite à laquelle je voulais tellement ressembler, que je sacrifiais mes repas et mon sommeil. Et je culpabilisais par dessus le marché de faire un petit baby blues, qui me faisait verser des larmes tout en allaitement mon bébé. Je ne me retrouvais pas du tout dans cet après, que j'avais imaginé si différent, plein d'amour, de bonheur, sans aucune question. J'avais la sensation d'étouffer, au sens propre comme au figuré, et je ne comprenais pas ce qui m'arrivait.

Grâce au soutien de mes proches et à l'amour inconditionnel de ma fille, j'ai remonté la pente, j'ai apprivoisé ces jours compliqués, mais avec en tête une seule idée : encore un jour de gagné! Oui, car ayant en plus, un bébé souffrant d'un RGO, les conseils qu'on me donnait était "il n'y a rien à faire, il faut attendre qu'elle grandisse, ça passera quand elle mangera solide" puis "ca passera quand elle tiendra bien assise" puis "ca passera quand elle marchera". Bref, j'ai passé nos premiers mois à attendre que "ça passe" et qu'elle grandisse vite. Ces moments si beaux, si intenses, si exceptionnels, uniques en somme, je n'ai pu en profiter.


 

Je vous raconte un peu ma vie, tout ça pour dire que j'aurais sûrement aimé lire ce livre "Le mois d'Or", il y a 5 ans. Je me serai peut être sentie moins démunie à la naissance de mon petit papillon. J'aurais su par exemple, que la chute des hormones explique ce fameux baby blues, qu'il est normal et ne dure pas plus de quelques jours dans la majorité des cas. J'aurais su aussi ce que toute mère finit par découvrir : si tu veux bien prendre soin de ton enfant, prends soin de toi d'abord. Je me serais peut être accordée plus d'attention, de temps, de repos. Je n'aurais pas essayé d'assurer sur tous les fronts, et j'aurais osé dire "non" aux visites si je me sentais trop fatiguée. J'aurais enfin profité un maximum du peau à peau avec mon bébé. Je nous aurais laissé le temps de nous découvrir, de nous accorder, de nous apprivoiser.

Ce livre-ci est plein de bons conseils tout simples, qui expliquent à la maman comment prendre soin d'elle après avoir tant donné : 9 mois de grossesse + 1 accouchement. Alors, il y a certains conseils dans lesquels je ne me retrouve pas trop. Je ne vois pas comment les adapter à ma vie personnelle, tel que former un groupe de soutien. D'autres que j'aurais aimé plus développés comme les bienfaits du shiatsu ou du yoga, et quelques bases dans ces domaines (mais les bonus en lien avec le livre dispo sur internet vont m'apporter des réponses je pense). Et d'autres que j'adorerais tester, mais j'ai peur de ne pas tomber sur la bonne personne et que cela ait l'effet contraire à l'effet voulu tel que le bandage du bassin et le rebozo.

Il ya beaucoup d'informations dans ce livre, et je pense que toute future maman, d'autant plus s'il s'agit de son 1er enfant, y trouvera matière à réfléchir et à s'adapter pour vivre sereinement son mois d'or.

J'ai d'ailleurs lu ce livre très rapidement pour pouvoir le prêter à ma petite soeur, en espérant qu'il lui apporte beaucoup!

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
S
Je l'ai terminé il y a quelques jours. J'étais partagée sur la lecture. Avec effectivement, des choses qui me font moins appréhender l'après (j'appréhende beaucoup l'après : de ne pas tenir le coup, d'être épuisée, de mal récupérer physiquement, de pas trouver le bon équilibre mère/femme/personne) et d'autres qui me semblaient complètement hors réalité. En lisant, je disais à Pierre "c'est des trucs de parisiens ça" : entre autre, la création du groupe de soutien, les repas chelou...
Le bandage du bassin, je ne sais pas si ça se fait dans nos contrés^^ Et le yoga, je ne peux que te le conseiller, dès maintenant ! Je crois que c'est ce qui m'aide le plus dans cette grossesse et m'évite de tomber en décrépitude !
Répondre
B
C'est sûr que moi aussi j'étais perdue après la naissance du premier enfant. mais comme tous les bébés ne sont pas pareils, d'autres questions se posent aussi, mais peut-être avec moins d'appréhension de faire mal.
Répondre

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog