Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-11-30T11:27:21+01:00

Dora Bruder de Patrick MODIANO

Publié par 1000N1

Challenge familial 2020:

- Lire le livre d'un auteur siégeant actuellement à l'académie française 'ou dont le fauteuil est encore vide suite à son décès)

- Lire le livre d'un auteur ayant obtenu le Prix Nobel de la Littérature

 

- Lire un livre avec la famille comme thème central

- Lire un auteur américain

- Lire un livre qui a été adapté sur petit ou grand écran

- Lire un livre dont le titre, ou la couverture comporte un animal

- Lire un livre avec un terme temporel dans le titre

Lire un livre à l'aveugle : un livre choisi par une autre participante qui aura pris le soin de couvrir le livre (titre, auteur, couverture masqués, il ne reste que le texte !)

4ème de couverture: "J'ignorai toujours à quoi elle passait ses journées, où elle se cachait, en compagnie de qui elle se trouvait pendant les mois d'hiver de sa première fugue et au cours des quelques semaines de printemps où elle s'est échappée à nouveau. C'est là son secret. Un pauvre et précieux secret que les bourreaux, les ordonnances, les autorités dites d'occupation, le Dépôt, les casernes, les camps, l'Histoire, le temps – tout ce qui vous souille et vous détruit – n'auront pas pu lui voler"

 

 

Quelques phrases : "Et au milieu de toutes ces lumières et de cette agitation, j'ai peine à croire que je suis dans cette même ville que celle où se trouvait Dora Bruder et ses parents, et aussi mon père quand il avait vingt ans de moins que moi. J'ai l'impression d'être tout seul à faire le lien entre le Paris de ce temps-là et celui d'aujourd'hui, le seul à me souvenir de tous ces détails. Par moments, le lien s'amenuise et risque de se rompre, d'autres soirs la ville d'hier m'apparait en reflets furtifs derrière celle d'aujourd'hui."


 

J'ai choisi ce roman un peu au hasard. Un peu aussi pour ce que dévoilait la 4ème de couverture. Je m'attendais à une genre d'enquête sur le passé, peut-être un peu romancée, qui me permettrait au fil des pages de découvrir Dora Bruder et son secret.

Alors autant le dire de suite, la 4ème de couverture est le dernier paragraphe du roman. Voilà donc pour la résolution du mystère. Cependant, je ne peux pas dire qu'ignorer ce qui est arrivé à Dora Bruder m'a déçue. Non, car je me suis retrouvée dans ce récit et dans la manière dont il est mené et raconté. L'auteur découvre au fil du temps, de ses enquêtes, de ses recherches, des bribes d'informations, très succinctes et administratives sur la famille de Dora. On devine qu'il consulte diverses archives et interroge des personnes ayant pu connaitre ou croiser Dora Bruder, et il imagine son caractère, ce qu'elle a vu, vécu. Il se promène sur ses pas, traverse les mêmes rues, regarde les mêmes immeubles à 60 ans d'écart et il pense saisir quelques relents de sa présence, même si les rues et les immeubles ont parfois bien changé.

Je dis que je m'y suis retrouvée car cela me fait penser aux recherches généalogiques. On se retrouve face à des actes administratifs, des noms, des dates, des professions. Et parfois, l'un de ces actes attire notre attention, pour un détail. Et on a envie d'en savoir plus sur cette personne-là. Alors on cherche d'autres actes : a-t-elle eu d'autres enfants? D'autres mariages? Apparait-elle dans l'arbre généalogique d'une autre personne qui aurait plus d'informations? Puis-je retrouver ses adresses successives grâce aux recensements? Et une photo? Je me promène virtuellement sur ses traces via des cartes postales en noir et blanc de son village, ou réellement en m'y rendant, et en imaginant qu'elle a vécu ici, marché, joué, travaillé dans ces rues. C'est à la fois grisant, comme un voile qu'on soulèverait tout doucement pour en savoir plus, et frustrant car on sait, comme Modiano, qu'on ne pourra jamais atteindre la réalité de cette personne. Qui elle était réellement et quelle était sa vie.


 

Par moment, Patrick Modiano fait le lien entre Dora Bruder et sa propre existence, ou ce qu'a vécu son père durant la guerre. J'avoue que ces passages m'ont moins parlé, peut-être car pour le coup ils concernaient plus l'intime de l'auteur que l'universalité de la quête d'un autre disparu.


 

Bref, je referme ce livre avec un petit goût d'inachevé, comme a dû l'avoir l'auteur sur les traces de Dora durant des mois pour n'apprendre que des bribes, mais aussi avec une envie de me replonger dans mes archives familiales!

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Lydiane 02/12/2020 20:57

Je n'avais pas été emballée quand je l'avais lu...

Bernadette 30/11/2020 17:07

J'ai lu pas mal de livres de Patrick Modiano qui tournent tous autour de la recherche de personnes et de la fréquentation de certains lieux (surtout Paris) et souvent sous l'Occupation, ce qui m'a amené à lire "un pédigrée", livre autobiographique.
Ce doit être le dernier que j'ai lu, car j'avais l'impression que tous ses livres racontaient la même chose.

Mylene 30/11/2020 18:37

Bah alors ce livre-ci ne fait pas exception, c'est dans la même lignée

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog