4ème de couverture : La ballade de Lila K c’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge.

Surdouée, asociale, polytraumatisée, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Elle n’a qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue.

Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité.

Au cours d’une enquête qui la mènera en marge de la légalité, Lila découvrira peu à peu son passé, et apprendra enfin ce qu’est devenue sa mère. Sa trajectoire croisera celle de nombreux personnages, parmi lesquels : un maitre érudit et provocateur, un éducateur aussi conventionnel que dévoué, une violoncelliste neurasthénique en mal d’enfant, une concierge vipérine, un jeune homme défiguré, un mystérieux bibliophile, un chat multicolore…

Roman d’initiation où le suspense se mêle à une troublante histoire d’amour, La ballade de Lila K est aussi un livre qui s’interroge sur les évolutions et possibles dérives de notre société.

 

 

 

Une phrase : «Mes souvenirs avec son histoire, c’est la seule façon de bien raconter les choses et de bien les comprendre.»

 

 

 

 Fini les choix hasardeux en matière de lecture. Afin d’être sûre de tomber sur un roman qui ne me décevrait pas, j’ai opéré mon choix différemment. J’ai suivi les conseils d’une lectrice ayant des gouts un peu similaire aux miens : j’ai relevé sur le blog de ma sœur ainée, les livres qui lui avaient le plus plu durant ces derniers mois. C’est ainsi que je suis tombée sur La ballade de Lila K. Et je dois reconnaitre que ce fut un bon choix !

C’est bien écrit et ça se lit en un clin d’œil ! L’histoire est assez originale, tout autant que les personnages. Et même si on devine quelques éléments et même si on comprend parfois certaines choses un peu avant que l’auteur ne nous fournisse les explications aux mystères entourant Lila, le suspens reste néanmoins présent. Ce livre parle d’un futur angoissant, et montre comment « le mieux » ou le « toujours plus » peuvent être les ennemis du bien. Forcément la thématique du livre m’a parlé, en dire plus serait dévoiler une partie de l’histoire, donc je m’arrête là ! Si vous voulez comprendre mes demi-mots et sous-entendus, lisez ce livre !

Retour à l'accueil