Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-04-05T10:18:31+02:00

Monsieur le Commandant de Romain SLOCOMBE

Publié par 1000N1

4ème  de couverture: « C’est le dernier recours des hommes blancs traqués, volés, dépouillés, assassinés par les Sémites, et qui retrouvent aujourd’hui la force de se dégager de l’abominable étreinte. Mort ! Mort au juif ! Oui. Répétons. Répétons-le. Mort ! M.O.R..T AU JUIF ! Là ! » Et, avec une satisfaction amère, pensant à la juive que j’aimais d’un amour fou et que je voulais sauver plus que moi-même, je signai – de même que je signerai tout à l’heure cette lettre à vous destinée, Monsieur le Commandant -, je signai, à grands traits rageurs de mon stylo : Paul-Jean Husson. »

 

 

Une phrase : «On éliminait les ferments nocifs de la vie publique, mais, par un étrange et cruel caprice du destin, c’était le contraire qui se produisait dans mon existence. »

 

 

 

J’ai initialement choisi ce livre car il fait partie de la collection « les affranchis » et que j’avais aimé la 1ère lettre que j’avais lu dans cette collection (L’autre fille d’Annie ERNAUX). Là il s’agit d’une très longue lettre dans laquelle l’auteur cherche à justifier ses choix, à se dédouaner de ses décisions, à obtenir l’assentiment de son destinataire.

C’est un bon roman, bien que sa lecture soit assez dérangeante. En effet, on suit les pensées, on écoute l’histoire contée par un vieillard extrêmement antisémite et amoureux - non, pas sûre que ce soit de l’amour, plutôt une forte attirance sexuelle – de sa bru. Cela n’est pas banal, mais ajouter à cela que l’histoire se déroule en pleine seconde guerre mondiale, que la bru est juive et que ce récit est véridique, cela met encore plus mal à l’aise. Ce personnage, l’auteur de cette lettre est monstrueux, dès le départ, et ça ne va pas en s’arrangeant ! Quel genre d’homme, de mari, de père, de grand-père agirait ainsi ? voilà ce que je me suis demandée tout le long de ce récit. Et c’est sûrement la raison pour laquelle j’ai tout d’abord eu du mal à lire cette lettre : comment s’identifier, partager une connivence ou juste écouter les élucubrations d’un tel homme ! Pas simple ! Mais, au final, je suis contente d’avoir persévérée et lu ce livre en entier, même si certains passages m’ont un peu donnée la nausée. A lire, mais en sachant ce qui vous attend !

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog