Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-01-26T17:35:06+01:00

Bienvenue! 34 auteurs pour les réfugiés

Publié par 1000N1
Bienvenue! 34 auteurs pour les réfugiés

4ème de couverture: Olivier Adam, Pénélope Bagieu, Edmond Baudoin, Nicolas Bedos, Tahar Ben Jelloun, Charles Berberian, Stéphanie Blake, Geneviève Brisac, Sorj Chalandon, Philippe Claudel, Marie Darrieussecq, Philippe Delerm, Mathias Enard, Laurent Gaudé, Gauz, Brigitte Giraud, Régis Jauffret, Jul, Lola Lafont, Alain Mabankou, Pascal Manoukian, Isabelle Monnin, Plantu, Claude Ponti, Jean-Michel Ribes, Lydie Salvayre, Joann Sfar, Abdellah Taïa, Olivier Tallec, Philippe Torreton, Minh Tran Huy, Lewis Trondheim, Valérie Zenatti, Alice Zeniter.

Une phrase: “Regardez-les,

Ils ne nous prennent rien.

Lorsqu'ils ouvrent les mains,

Ce n'est pas pour supplier,

C'est pour nous offrir

Le rêve d'Europe

Que nous avons oublié” (Laurent Gaudé)

Je ne sais pas si vous avez entendu parler de ce petit livre lors de sa sortie en décembre. Moi non! Je l'ai découvert lorsque j'ai acheté le bouquin Comment les eskimos gardent leurs bébés au chaud. On me recommandait d'acheter également ce petit livre dont “tous les bénéfices seront reversés au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés”.

Il s'agit d'un recueil de petits textes et de dessins. Chacun des 34 auteurs s'est exprimé en quelques coups de crayons ou quelques mots sur cette actualité dramatique des dernières semaines. Le directeur des éditions Point souligne que la mort du petit Aylan a déclenché cette idée qu'il fallait “faire quelque chose”. Chacun exprime donc à sa manière son incompréhension, son dégoût, sa honte. C'est une sorte d'exutoire et une tentative pour faire bouger les consciences, certains avec ironie, d'autres avec fermeté et froideur. Chaque témoignage est unique et vraiment sincère, amenant chacun à un travail introspectif, en se questionnant sur sa propre histoire et son rapport à la migration.

J'ai particulièrement aimé le texte d'Olivier Adam, Embarcation de fortune de nicolas Bedos, le texte de Sorj Chalandon, Baignade interdite de Philippe Claudel, Regardez-les de Laurent Gaudé, CDG Charly de Gaulle de Gauz, Un dessin de Claude Ponti, Lundi matin de Minh Tran Huy.

Voir les commentaires

2016-01-21T20:35:09+01:00

Plonger de Christophe ONO-DIT-BIOT

Publié par 1000N1

Le Challenge familial:

1 : Lire un classique

2 : Lire un roman historique

3 : Lire un roman qui a obtenu le Goncourt

4 : Lire un roman épistolaire.

5 : Extrême Orient : lire un livre d'un auteur de cette région

6 : Un seul mot : choisir un livre qui ne contient qu'un seul mot

7 : Lire un livre publié l'année de sa naissance

8 : Lire un livre dont le titre comprend un nombre

Plonger de Christophe ONO-DIT-BIOT

4ème de couverture:Ils l'ont retrouvé comme ça. Nue et morte. Sur la plage d'un pays arabe. Avec le sel qui faisait des cristaux sur sa peau.”
Un homme enquête sur la femme qu'il a passionnément aimée. Elle est partie il y a plusieurs mois, pour une destination inconnue, le laissant seul avec leur petit garçon.
Elle était artiste, elle s'appelait Paz. Elle était solaire, inquiète, incroyablement douée. Elle étouffait en Europe.

Pour son fils, à qui il doit la vérité sur sa mère, il remonte le fil de leur amour – leur rencontre, les débuts puis l'ascension de Paz dans le monde de l'art, la naissance de l'enfant – et essaie d'élucider les raisons qui ont précipité sa fin.

Des trésors de la vieille Europe aux mégalopoles du Nouveau Monde, du marbre des musées au sable des rivages où l'on se lave de tout, Plonger est l'histoire d'un couple de notre temps. En proie à tous les vertiges d'une époque où il devient de plus en plus difficile d'aimer.

Une phrase: “La mort de ce nous, cette entité de chair et d'âme qui avait présidé à ta naissance : un homme et une femme qui s'aimaient.

Voici le premier roman de mon challenge “famille”, celui dont le titre est un mot unique.

J'ai choisi ce livre un peu au hasard dans le rayon de mon supermarché (oui je sais, les livres ça s’achète plutôt en librairie, mais bon, pas toujours possible, surtout en ce moment...) Je n'avais plus rien à lire à la maison et je pensais à ce challenge. Je me suis dit que le plus simple, vu que je ne savais pas trop quoi lire c'était de regarder déjà tous les livres dont le titre est juste un mot. Il y en avait quelques-uns. Les 4ème de couverture m'inspirait peu. Puis il y eut ce livre, avec le bandeau “grand prix de l'Académie française 2013” “Prix Renaudot des lycéens 2013”. Et la 4ème me parlait bien. Je me suis dit “banco, on y va pour ce roman!” Et j'ai bien fait!

J'ai beaucoup aimé le fond et la forme! J'ai trouvé l'écriture belle et juste. J'ai réellement cru à cette histoire qui m'était contée comme un histoire vraie. La parole du narrateur sonne comme une confidence ou plutôt une confession. Dès le début il explique que ce n'est que SA version des faits, manque celle de la femme aimée, décédée. L'histoire en elle-même est vraiment touchante. Elle questionne vraiment sur la conception actuelle du couple et de l'amour. D'ailleurs jusqu'où va-t-on par amour? Quels sacrifices peut-on faire? Qu'est-on prêt à accepter? Et quand aucun des 2 ne veut renoncer et que chacun veut imposer son choix à l'autre? Est-ce encore de l'amour quand on ne s'écoute plus, quand chacun campe sur ses positions sans essayer de comprendre l'autre? Aujourd'hui, dans bien des couples, on en arrive là et on se sépare, pour vivre chacun selon son envie personnelle. A-t-on perdu le sens du couple ou est-ce mieux ainsi? Pour connaitre le point de vue de l'auteur, il faut lire ce roman jusqu'à son terme!

Ce qui m'a également beaucoup plu, c'est l'ambivalence des sentiments que ressent le lecteur vis à vis des personnages. Comme c'est César, le mari, qui nous conte ce récit, forcément on est plus enclin à le comprendre, à le plaindre et à trouver Paz injuste. Mais n'y a t-il vraiment rien reprocher à César?

Je n'en dis pas plus, si ce n'est “lisez ce roman” on ne voit pas les 450 pages passer! (et en plus il donne même envie de se faire un petit baptême de plongée!)

Voir les commentaires

2016-01-14T17:25:38+01:00

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud et autres aventures éducatives du monde entier de Mei-Ling HOPGOOD

Publié par 1000N1
Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud et autres aventures éducatives du monde entier de Mei-Ling HOPGOOD

4ème de couverture: Journaliste et jeune maman, Mei-Ling Hopgood s'est lancée dans un tour du monde des méthodes éducatives. Elle a interrogé des parents issus des cultures les plus diverses, des anthropologues, des éducateurs et des experts en puériculture.

Ainsi, les Chinois sont les rois de l'apprentissage de la propreté. Chez eux, le pot, ça commence à six mois! Quant aux Kenyans, ils portent leurs bébés sur le dos, sanglés dans des écharpes colorées. Les Tibétains, eux, chouchoutent les femmes enceintes et les encouragent à méditer le plus souvent possible. Au Japon, les parents laissent leurs enfants jouer aux jeux de main sans trouver ça vilain! Toutes ces découvertes -, Mei-Ling Hopgood les a testé sur sa propre fille dès la naissance.

Ce regard original sur l'éducation nous offre non seulement la possibilité d'expérimenter certaines de ces traditions, mais nous prouve aussi qu'il y a mille et une façons d'être de bons parents.

Une phrase: “Bien sûr, on n'est pas obligé de piocher dans des pratiques culturelles exotiques : on peut tout à fait rester sur ses positions éducatives, mais je crois que ça vaut la peine d'y réfléchir au préalable ; et, en tous cas, d'accepter l'idée réconfortante qu'il n'y a pas qu'une façon de faire dormir un bébé, de le transporter d'un endroit à l'autre, de le nourrir.”


Je clôture mon tour du Monde, par un panorama culturel des différentes pratiques éducatives!

Voilà un petit livre documentaire que j'ai rapidement eu envie de lire et d'acheter. Tout d'abord le titre m'a interpellé et fait sourire – et des méthodes pour ne pas avoir froid, ça m’intéresse! (Bon, je met tout de suite fin au suspens, l'auteur ne répond pas à cette question dans son livre...) Ensuite la démarche décrite dans la quatrième de couverture m'a semblé très intéressante et rare. Enfin, j'ai lu des avis plutôt positifs sur ce livre.Je c

A travers une dizaine de chapitres, l'auteur explore des méthodes éducatives des quatre coins du monde. Souvent, elle part d'un constat dans sa vie personnelle, ou d'observations dans son entourage puis cherche à comprendre pourquoi elle, en tant qu'américaine agit ainsi, et pourquoi dans telle culture on adopte une attitude diamétralement différente. Certains chapitres m'ont beaucoup intéressée car ils bousculaient vraiment mes habitudes, comme celui sur les heures de coucher ou sur la propreté. J'ai également beaucoup apprécié celui sur la place du père. D'autres m'ont paru moins pertinents. Pourtant chaque thème est vraiment bien développé, en se basant sur certaines recherches scientifiques et des échanges avec des parents d'autres cultures. L'auteur donne également son avis personnel. Souvent il se traduit par “cette méthode alternative est intéressante et je vais essayer de l'adapter au quotidien avec ma fille, mais pas totalement”. C'est ce que j'ai trouvé intéressant également : comment s'inspirer de ce qui se fait ailleurs et l'adapter à sa propre pratique éducative. Il ne s'agit pas de dire telle façon de faire est mieux ou telle autre. Ni de se dire “nous devrions tous faire ainsi”. D'ailleurs Mei-Ling Hopgood dit qu'elle est contre une uniformisation des pratiques. Non, le but est d'éveiller la curiosité et la réflexion de chacun sur sa relation au quotidien avec ses enfants. Pourquoi j'agis ainsi? Est-ce pour le bien de mon enfant? Est-ce une décision mûrement réfléchie ou une habitude, quelque chose de définit comme étant la norme dans la société dans laquelle je vis? Et peut-on faire autrement, sans engendrer des dégâts irréparables pour l'avenir de mon enfant (comme voudraient nous le faire croire certains livres, ou certaines idées reçues et adages populaires culpabilisants).

Même si je n'ai pas adhéré à tout – et peut être justement pour cela – je recommande grandement ce livre qui ouvre les perspectives, remet la réflexion au centre des décisions parentales et permet de vivre sa parentalité en tout sérénité.

Voir les commentaires

2016-01-09T13:12:36+01:00

Challenge, challenge

Publié par 1000N1

Le changement d'année est souvent l'occasion des bilans et des bonnes résolutions.

Pour ma part, niveau bilan, l'année fut bien chargée dans le domaine personnel, entre un déménagement et l'arrivée d'un enfant! Pas le temps de s'ennuyer en 2015! Et si pour beaucoup de français, ce fut une année pourrie, à vite oublier, pour ma part ce fut une très belle année, extraordinaire même. Un tournant de notre vie, puisque nous sommes passés de couple à famille, de jeunes adultes à parents! Je ne vais pas m'étaler plus sur le sujet, mais forcément, avec ces grands chamboulements, je fus moins disponible pour mon blog. Et mon challenge Tour du Monde en a un peu souffert. Pas évident de voyager autour de la Terre (fut-ce même littérairement) enceinte, puis avec un petit bébé! Quand je me suis lancée dans ce challenge, je m'étais fixée entre 20 et 30 pays à découvrir. Bilan : seulement 17 pays... Mais ce n'est pas bien grave, car ce n'est pas la quantité qui était recherchée mais le dépaysement et la découverte. Et là je fus plutôt servie! Ma plus grande surprise fut d'apprécier les romans asiatiques alors que j'étais convaincue que je ne les aimais pas, et généralement je les évitais! Maintenant, je sais qu'il ne faut jamais rester sur une mauvaise impression et qu'il faut souvent se relancer dans l'inconnu pour se redécouvrir soi-même! Ainsi, parmi mes plus belles découvertes : Rue Darwin de Boualem SANSAL et Itinéraire d'enfance de Duong THU HUONG.

Et pour finir ce tour du Monde en beauté, je vous parlerai bientôt d'un autre petit livre, traitant des spécificités éducatives dans divers pays....

L'heure des bonnes résolutions maintenant. Je ne promets pas de lire plus ou d'être plus active sur ce blog, car je sais que ce sont des promesses que je ne tiendrai pas... Avec la reprise du travail d'ici quelque temps, je vais disposer de moins de temps libre, et la priorité de ces moments de loisirs sera bien entendu de passer du temps avec ma famille... Mais je vais essayer tout de même de garder ce blog bien actif. Je vais aussi poursuivre mon itinéraire de découverte en allant vers des horizons de lectures inconnues. Et pourquoi pas me lancer dans un peu de sport ou d'activités manuelles (autres que la broderie et le tricot) Mais bon, là on verra!!

Ce qui est sûr, c'est que je me lance dans un nouveau challenge. Il n'est pas de grande ampleur puisqu'il ne comporte que 7 livres à lire. Mais il comblera mon besoin de découvertes!

Ce challenge est le challenge de famille! Oui, je fais souvent référence aux blogs de mes sœurs et de ma mère. Toutes 3 sont de grandes amatrices de livres. Alors, sur la proposition de ma sœur aînée, nous avons décidé de nous lancer un challenge! Chacune a proposé 2 thèmes, ce qui fait 8 livres à lire en 2016. Voici les thèmes:

Règle 1 : Lire un classique

Règle 2 : Lire un historique. Cela peut être un roman historique ou une biographie d'un personnage historique

Règle 3 : Lire un livre qui a obtenu le Goncourt (ça peut être le Goncourt "officiel", mais aussi le Goncourt des lycéens, le Goncourt du 1er roman, ou le Goncourt de la biographie...)

Règle 4 : Lire un roman épistolaire.

Règle 5 : Extrême Orient : lire un livre d'un auteur de cette région (qui comprend Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud, Indonésie, Japon, Laos, Malaisie, Mongolie, Philippines, Singapour, Taiwan, Thaïlande, Timor oriental, Vietnam

Règle 6 : Un seul mot : choisir un livre dont le titre ne contient qu'un seul mot

Règle 7 : Lire un livre publié l'année de sa naissance

Règle 8 : Lire un livre dont le titre comprend un nombre

Voilà qui s'annonce varié et intéressant! Et si vous voulez suivre les autres concurrentes (!) voici leurs blogs:

http://passionnement1457.over-blog.com/

http://lydianeyannick.over-blog.com/

http://titesarah027.skyrock.com/1.html

Voir les commentaires

2015-12-30T20:02:51+01:00

Je masse mon bébé

Publié par 1000N1

Bien avant la naissance de mon petit papillon, je me suis intéressée à la question du maternage : comment s'occuper au mieux de son bébé, lui donner le meilleur dès les premiers jours. J'ai appris ainsi pas mal de choses sur le portage, l'allaitement et découvert le massage des bébés. J'ai tout de suite accrochée et eu envie d'essayer de masser mon bébé quand il sera né.

Dans les 1ers temps, le rythme soutenu repas/change/sommeil était tellement prenant, avec toutes ses questions et ses nouveautés pour les jeunes parents que nous étions, que le massage était un peu secondaire. Mais, depuis quelques semaines, je me sens plus sereine, plus disponible. J'ai d'abord feuilleté un livre offert par ma cousine Le guide des massages de bébé, puis, depuis 3 semaines je prend des cours avec une professionnelle (voici un lien vers son blog http://flavielucien.blogspot.fr/p/massage-bebe.html). Il nous reste encore 2 séances. C'est super intéressant et j'adore masser mon petit papillon à la maison. Et ma petite poupée semble prendre aussi beaucoup de plaisir à ces massages qui la détendent! Rappelons pour ceux qui l'ignorent que le toucher est le tout premier sens développé par le bébé, dès le ventre de sa mère (avant même d'entendre sa voix ou de “voir” la lumière, il sent ses mouvements et ses caresses). Toucher, caresser, contenir, palper, masser son enfant est donc essentiel, et chargé d'émotions pour le tout-petit.

En complément des cours de massage, notre “professeur” nous a prêté quelques livres.

Je vais vous présenter ici ces 3 ouvrages:

Je masse mon bébé

Le guide des massages de bébé, de Sophie DUMOUTET

4ème de couverture : Indispensable pour apprendre à masser son bébé. 300 photos inédites qui montrent, sous forme de pas-à-pas détaillés, tous les gestes pour s'initier en douceur et en toute sécurité au massage de son bébé.

Les explications et les conseils pratiques d'une professionnelle expérimentée sur les différents types de massages : détente, bien-être, éveil des sens, aide à la digestion..., en fonction de l'âge de l'enfant.

Un guide chaleureux qui favorisera le développement du bébé et enrichira les contacts avec sa maman (et son papa!).

Voici un petit guide très complet, très ludique et vraiment bien construit. Les photos sont vraiment jolies et les explications claires. Cependant, je pense qu'un guide seul ne suffit pas, il faut “voir faire” pour pouvoir s'approprier les mouvements et bien les faire. Ce livre m'a donné envie de pratiquer, mais je ne savais pas trop comment faire...

J'ai particulièrement apprécié dans ce guide les différentes parties en fonction de l'âge de l'enfant, les conseils divers portant également sur le sommeil, le bain, le portage, etc... et les explications sur le fonctionnement et l'évolution du bébé. Bref, je recommande ce bouquin à ceux qui s'intéressent un peu à la question ou souhaitent découvrir ce que sont les massages de bébé.

Je masse mon bébé

Le massage de bébé, bien-être et harmonie dans la relation parents-enfants, de Vimala MCCLURE

4ème de couverture: Un ouvrage essentiel pour assurer le bien-être de votre enfant et renforcer le lien qui vous unit. Quand l'enfant paraît, il faut apprendre à se connaître. Apprendre au tout-petit à se sentir en confiance, à s'épanouir mais également savoir être à l'écoute des signes qu'il nous communique. Le massage des bébés présenté par Vimala McClure propose une relation harmonieuse, tout en apportant à ce dernier éveil, sécurité et confort. Au quotidien, le massage soulage les petits maux du nourrisson (coliques, flatulences, maux de dents) et favorise le sommeil, source d'inquiétude fréquente pour les parents. Des exercices réguliers permettent de développer sa motricité dans le respect de son corps. Enfin, le massage se révèle également être un mode de communication privilégié avec les enfants prématurés, malades ou fragilisés par une histoire difficile, favorisant l'attachement, ce premier lien fondamental pour le développement de tout enfant. Les techniques de massage sont détaillées étape par étape et abondamment illustrées. Des variantes sont proposées afin que chacun, père et mère, puisse élaborer son dialogue avec l'enfant. Frères et sœurs peuvent également bénéficier du massage pour eux-mêmes ou pour tisser un lien avec le dernier né.

Ce livre me fut prêté par la professionnelle qui me montre les bons gestes du massage. C'est un peu La bible du massage de bébé, l'auteur étant celle qui a lancé ces cours. J'ai beaucoup aimé ce livre qui est accessible et bien illustré (même si les photos datent un peu). Il explique en quoi les massages sont bons pour bébé, expose les concepts de lien et d'attachement, insiste sur l'importance du toucher chez un nouveau-né. Dans une seconde partie, l'auteur explique les gestes à réaliser. Pour qui a suivi les cours, les explications sont très claires. Pour les autres, je pense que ce sera un peu plus confus. En même temps, je ne pense pas qu'on peut apprendre les bons gestes dans un livre.

Bref, ce livre m'a vraiment conquise!

Je masse mon bébé

Shantala, un art traditionnel de massage des enfants de Frédérick LEBOYER :

4ème de couverture : Les semaines qui suivent la naissance

sont comme la traversée d'un désert.

Désert peuplé de monstres :

les sensations nouvelles qui

du dedans

montent à l'assaut du corps de l'enfant.

Après la chaleur du sein maternel,

après la folle étreinte qu'est la naissance,

la solitude glacée du berceau.

Et puis surgit un fauve,

la faim,

qui mord le bébé aux entrailles.

Ce qui affole le malheureux enfant

ce n'est pas la cruauté de la blessure.

C'est sa nouveauté.

Et cette mort du monde à l'entour

qui donne à l'ogre

des proportions immenses.

Comment calmer un telle angoisse?

Nourrir l'enfant?

Oui

Mais pas seulement de lait.

Il faut le prendre dans les bras.

Il faut le caresser, le bercer.

Et le masser.

Ce petit, il faut parler à sa peau

il faut parler à son dos

qui a soif et faim

autant que son ventre.

Dans les pays qui ont conservé

le sens profond des choses

les femmes savent encore tout cela.

Elles ont appris de leur mère,

elles enseigneront à leurs filles

cet art profond, simple

et très ancien

qui aide l'enfant à accepter le monde

et le fait sourire à la vie.

Autre livre prêté par notre professeur. Il s'agit plus d'un beaux livres, regroupant petits poèmes et belles photos, sages réflexions et conseils de massage. Une partie reprend également les principaux mouvements réalisés par Shantala quand elle masse son bébé (mouvements assez proches de ceux mis en oeuvre par Vimala MCCLURE dans ses cours). C'est un livre très agréable à parcourir.

Voir les commentaires

2015-12-21T20:46:12+01:00

Rescapé du camp 14, De l'enfer nord-coréen à la liberté de Blaine HARDEN

Publié par 1000N1
Rescapé du camp 14, De l'enfer nord-coréen à la liberté de Blaine HARDEN

4ème de couverture: Son premier souvenir est une exécution. Témoin des pires atrocités, exploité, contraint sous la torture de dénoncer ses proches, Shin est un miraculé. Un jeune homme qui est parvenu à s'évader d'un camp nord-coréen et qui livre sous la plume d'Harden des souvenirs hallucinés de violence, témoignage unique d'un système de terreur.

Une phrase: “Avant son incarcération dans la prison secrète, et avant que son maitre et ses camarades de classe ne s'en prennent à lui, Shin n'avait jamais pensé à en vouloir à qui que ce soit pour sa naissance au sein du Camp 14.”


N'ayant plus trop de livres sous la main, et pas vraiment l'occasion de flâner dans une librairie ou dans une bibliothèque, j'ai pioché dans les bouquins de mon cher et tendre. Je souhaitais poursuivre mon challenge, mais malheureusement rien ne correspondait à mes critères. Pour néanmoins vivre un autre dépaysement et découvrir un pays dont je ne sais rien, mis à part que c'est une des pires dictatures au monde, j'ai choisi ce livre-ci.

Il ne s'agit pas d'un roman, mais plutôt d'une enquête journalistique, très légèrement romancée. Le style est donc assez sobre et l'auteur va à l'essentiel. Il nous transmet les faits, et des analyses. Il se base sur le récit de Shin Dong-hyuk, mais aussi sur d'autres témoignages. On peut parfois être frustré de la rapidité avec laquelle on passe d'un fait à l'autre, mais on visualise pourtant tout à fait les évènements, on imagine et on n'ose ressentir ce qu'à pu vivre Shin.

Le livre est découpé en trois partie : la vie au camp, l'évasion et l'après. On suit Shin dans son quotidien, ses craintes et ses difficultés. Parfois on a peine à croire ce que l'auteur écrit. Je me suis même dit “si ça avait été un roman, j'aurais jugé la ficelle trop grosse, je n'aurais pas cru à cette intrigue” Mais là c'est la réalité! C'est fou! Tout est tellement effroyable, incroyable qu'on oublie parfois que ce n'est pas une histoire mais la vie réelle d'un homme. C'est aussi très intéressant de voir comment des évènements extérieurs et aléatoires ont influé sur le parcours de Shin et sur sa personnalité. Un destin hors norme pour un jeune homme dans sa situation, cest sûr!

On ferme ce livre en se disant que c'est tout simplement hallucinant que des hommes, des femmes et des enfants mènent une telle vie, de nos jours, dans l'indifférence quasi totale...

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog