Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2015-08-30T11:41:22+02:00

Livres sur l'accouchement

Publié par 1000N1
Livres sur l'accouchement
  • Accouchement, la méthode de Gasquet du Dr Bernadette de GASQUET: je l'avais un peu parcouru au début de ma grossesse, mais ça ne me parlait encore pas de trop. Maintenant que la question de l'accouchement commence à devenir plus concrète, je me replonge dedans. Ce livre explique très bien le déroulement physiologique de la grossesse et comment telle ou telle position ou tel exercice de respiration peuvent accélérer, favoriser ou au contraire bloquer la naissance de bébé. C'est très intéressant, mais parfois un peu difficile à “bien comprendre dans son corps”. Sur le papier c'est très clair, mais dans la réalité, je me dis “c'est bien comme ça que je dois faire tel exercice?” Je n'en ressens pas forcément les effets (surtout ceux concernant le périnée...) A vrai dire, je compte un peu sur mes cours de prépa à l'accouchement pour mieux comprendre et mettre en pratique ce livre-ci.

  • Le guide de l'accouchement Larousse : Ce petit guide est un bon support de départ pour toutes les questions autour de l'accouchement. Je le trouve aussi pas mal en complément des cours de préparation à l'accouchement car il reprend tous les sujets abordés, de manière succincte. Une manière de se rafraîchir la mémoire et de revenir sur certains points qu'on avait un peu passés à la trappe (bah oui, rester concentrer et emmagasiner tout ce qu'on me dit pendant 1h, c'est pas toujours simple!!)

  • Pour une naissance à visage humain de Claude-Suzanne DIDIERJEAN-JOUVEAU : très intéressée par la question d'un accouchement naturel (ou du moins pas trop médicalisé) respectant une arrivée de mon enfant en douceur et me permettant de vivre un accouchement agréable (OK, le mot est peut être un peu fort, disons le moins déshumanisant), j'ai acheté ce petit livre. Au final, même s'il donne pas mal d'infos sur les inconvénients et les effets secondaires de certaines pratiques médicales, je l'ai trouvé un peu trop extrémiste! Un peu autoritaire parfois, rejetant tout en bloc et incitant le lecteur à faire pareil. Du coup, cela aurait plutôt tendance à avoir l'effet contraire sur moi et à me faire douter de ce que l'auteur avance...

  • La naissance autrement de Sophie GAMELIN-LAVOIS : encore un autre livre acheté dans le même but! Là, je suis plutôt satisfaite de cet achat! L'auteur aborde à peu près les mêmes questions que dans l'ouvrage nommé ci-dessus, mais avec une vision plus ouverte. Elle rappelle qu'il ne faut pas refuser une technique médicale juste pour le principe de la rejeter, mais que cela demande une vraie réflexion! Elle nous donne les avantages et les inconvénients de ces différentes techniques, ainsi que des conseils pour rédiger un projet de naissance qui ne soit pas perçu comme un pamphlet à l'encontre de l'équipe médicale de la maternité. Bref, ce documentaire invite à la réflexion, à des échanges avec les professionnels de santé, et à se questionner encore bien après l'avoir refermé.

J'ai également en réserve quelques livres sur les premiers jours et semaines de bébé, mais les ayant à peine ouverts, je vous en parlerais plus tard! ;-

Voir les commentaires

2015-08-30T11:35:50+02:00

Livres sur la grossesse

Publié par 1000N1
Livres sur la grossesse
  • Attendre bébé de René FRYDMAN et Christine SCHILTE : ce livre est vraiment très bien, très complet. C'est un peu Ze Bible de la grossesse, avec plein d'explications et d'informations à la fois sur bébé et sur les parents :questions techniques, administratives, médicales, psychologiques, etc... Les chapitres suivent les mois de grossesse, jusqu'aux premières semaines de bébé. Je regrette juste parfois le choix d'aborder certains thèmes dans tel ou tel chapitre, mais bon chacun est libre de lire des infos dans le chapitre 7ème mois, avant celles du chapitre 6ème mois!
  • Le cahier de grossesse des parreseuses de Frédérique CORRE MONTAGU et Soledad BRAVI : sous ses côtés un peu plus détendu, humoristique, ce livre aborde aussi les points essentiels de la grossesse, semaine par semaine. Il fournit quelques infos sur le développement de bébé, les rendez-vous importants à ne pas manquer, des conseils beauté et santé, et des comparatifs (plutôt biberon ou allaitement, créche ou nounou, etc...) Il est assez ludique grâce aux petits dessins illustrant chaque semaine, et ce décompte hebdomadaire permet de vraiment prendre conscience du temps qui passe!
  • Le guide décapant des parents imparfaits – La Grossesse de Candice KORNBERG ANZEL et Camille SKRZYNSKI : ce bouquin là, je l'ai clairement choisi pour le côté déconne. Il aborde avec un humour très second degré tous les désagréments de la grossesse, trimestre par trimestre. Certains dessins ou texte me font vraiment mourir de rire! On y apprend pas grand chose, si ce n'est à se détendre et à relativiser, et ça c'est primordial durant la grossesse! (cadeau, je vous mets une petite page!)

  • Divers magasines: Parents, Info bébé, Famili, Neuf mois, le Guide Happy Baby de la boite rose : je range ces magasines dans la partie grossesse, mais en fait, ils abordent des thèmes transversaux, allant de la grossesse, aux premières années de maternelle en passant par l'accouchement et les premiers mois de vie. Les articles sont plutôt intéressants, après je me concentre principalement sur les sujets qui vont me concerner là tout de suite (et dans quelques semaines) et zape un peu ceux sur la petite enfance...



Extrait du guide décapant des parents imparfaits

Extrait du guide décapant des parents imparfaits

Voir les commentaires

2015-08-30T11:29:42+02:00

Une légère tendance à se regarder le nombril

Publié par 1000N1
Une légère tendance à se regarder le nombril

Ces derniers temps, je vis un peu dans un autre monde, un monde qui tournerait un peu autour de mon bidon! ;-) Ce n'est pas que je sois devenue subitement très narcissique, mais plutôt que le grand mystère de ce qui se passe là, à l'intérieur me questionne pas mal! Etre enceinte c'est à la fois magique, euphorisant,exaltant, émouvant, fatigant, stressant,... et tout un tas d'adjectifs tout aussi antinomiques!

Il est bien difficile de s'imaginer ce qui se passe dans ce ventre qui se tend et se distend un peu plus chaque jour. A quoi ressemble bébé? Va-t-il bien? Dans quelle position est-il? Est-ce qu'il m'entend? Aime-t-il tel aliment? Tel son? Que fait-il? A quoi pense-t-il? Ressent-il les caresses que je fais à ce bidon? Et les coups, est-ce pour répondre à ma main qui l'y invite, ou pour me demander de la laisser un peu tranquille?

Bref, un milliard de questions chaque jour sur la grossesse, et l'attente impatiente de la dernière écho pour être sûre que “tout va bien” et bébé est fin prêt pour l'étape suivante, tête en bas, à savoir la découverte de ses parents! Et cette prochaine étape, commence aussi à me questionner pas mal!

Du coup, je passe beaucoup de temps à me documenter, entre les sites internet spécialisés (notamment ceux qui proposent d'envoyer une newsletter chaque semaine récapitulant les grands progrès de bébé et les évolutions chez maman, surtout quand ces diverses newsletters donnent des infos différentes!!), les échanges avec les autres jeunes mamans, les rendez-vous du suivi de grossesse et de préparation à l'accouchement et... Les livres! Eh oui, bien sûr!

Donc, si vous vous demandez pourquoi ces derniers temps je ne lis plus beaucoup, ou du moins ne publie plus grand chose sur mon blog, ce n'est pas par paresse mais parce que je suis bien occupée, également bien fatiguée, et que j'ai beaucoup d'autres lectures dont je ne vous parle pas tous les jours!

J'ai acheté certains de ces livres et d'autres m'ont été prêtés par ma soeur (MERCI!)

Je vous les présente dans les articles à venir!

Voir les commentaires

2015-08-27T17:19:00+02:00

Attentat à la mangue de Mohammed HANIF

Publié par 1000N1
13ème pays du challenge : le Pakistan

13ème pays du challenge : le Pakistan

Attentat à la mangue de Mohammed HANIF

Titre original: A case of exploding mangoes

4ème de couverture: Pourquoi un Hercules C130, l'appareil le plus sûr du monde, s'écrase-t-il le 17 août 1988, avec à son bord le général Zia ul Haq, dictateur du Pakistan, une brochette de chefs d'état-major et l'ambassadeur des Etats-Unis? Un vieil adage prétend qu'un avion tombe du ciel lorsque deux amants se séparent... Le sous-officier Ali Shigri a mis du poison à la pointe de son sabre. Son ami Obaid répond à tout avec un pschitt pschitt d'eau de Cologne et un vers de Rilke. Ali Shigri se demande: Qui a tué mon père? Qui le vengera? Dans le même temps, le dictateur lit chaque matin le Coran comme on consulte un horoscope. Un corbeau franchit clandestinement la frontière entre l'Inde et le Pakistan. Enfin, le Syndicat des propriétaires de plantations de mangues joue-t-il un double jeu?

Une phrase: Voilà, c'est entre le moment où j'ai avalé cette fumée à la fois douce et âcre, et le moment où, une demi-heure plus tard j'ai cru vomir tout le contenu de mes tripes, que j'ai conçu l'idée cinglée qui m'a fait atterrir dans ce cloaque.

A la poursuite de mon tour du Monde, je retourne sur le continent asiatique!

J'aime les romans originaux, les histoires un peu loufoques,à la limite de la vraisemblance, les récits quelques peu alambiqués. Le titre de ce livre et la quatrième de couverture me laissaient présager cela. Et il est vrai que ces ingrédients étaient présents dans ce roman. Et pourtant je n'ai pas accroché. Pour tout dire, j'ai même failli interrompre ma lecture avant la fin. Mais j'ai tenu bon, et aujourd'hui j'ai terminé ce roman! Je fais donc une critique en demi-ton de ce livre. Certes il ne m'a pas passionné, ni tenu en haleine, mais il m'a suffisamment intéressée pour que je ne le lâche pas en plein milieu de l'intrigue.

A vrai dire, ce qui m'a plutôt déplu c'est la construction du roman. Je l'ai trouvé bien trop compliqué à suivre : entre les flash-backs, les chapitres rapportés par le héros et écrits à la 1ère personne, ceux relatés par un observateur extérieur et écrits à la 3ème personne, les nombreux personnages et leurs grades, ... Bref je me suis un peu perdue en cours de route. Les tours et les détours de l'auteur pour parvenir, au final, à la scène initiale du roman m'ont fatiguée. Surtout que la plupart du temps, rien n'est dit, tout est suggéré, soufflé à demi-mots. Ce n'est que vers la fin du roman qu'on comprend enfin toute l'intrigue. Du coup, en comprenant mieux l'histoire, j'ai un peu plus adhérée. Mais bon, ce n'est pas un grand coup de coeur pour moi...

Voir les commentaires

2015-08-05T18:24:58+02:00

Esperanza et ses saints de Maria AMPARO ESCANDON

Publié par 1000N1
12ème pays du challenge : le Mexique

12ème pays du challenge : le Mexique

Esperanza et ses saints de Maria AMPARO ESCANDON

Titre original: Esperanza's box of saints

4ème de couverture: Parce que la mort de sa fille est une douleur insupportable, parce que l'un des saints qui guident son existence lui souffle que son enfant bien-aimée est toujours en vie, la belle et pieuse Esperanza se lance à sa recherche et entreprend un étrange voyage. Entre madone et fille de joie, elle plonge dans un enfer moderne de souteneurs, de prostituées et de perversions – adouci par de fugaces moments d'amour -, qui, de sa tranquille bourgade mexicaine jusqu'à la violente Los Angeles, la ménera à la découverte d'elle-même...

Au coeur du Mexique contemporain, où “la foi est plus belle que Dieu”, un merveilleux conte d'initiation spirituelle sur la fragilité des traditions ancestrales à l'heure du cynisme consumériste.

Dans la meilleure veine de la litterature latino-améicaine, voici un premier roman audacieux, sensuel, tendre et drôle.

Une phrase: Après l'apparition, j'ai hésité : “Est-ce que je dois nettoyer le four ou le laisser comme il est” Je crois que je ne vais pas y toucher pour l'instant.”


Comme l'annonce le titre, et le confirme la quatrième de couverture, voici un roman très surprenant!

L'histoire de cette mère un peu secouée par les évènements, on pourrait dire même complétement illuminée, m'a à la fois touchée et amusée. Le point de départ de l'histoire n'est quand même pas simple: cette mère qui perd son enfant et qui refuse de l'accepter. Pas de quoi se poiler! Mais l'auteur dédramatise très vite la situation avec cette apparition miraculeuse d'un saint à travers les tâches de graisse sur la porte du four! Je m'arrête là dans les anecdotes pour ne pas vous dévoiler l'histoire, mais c'est assez truculent. J'ai passé mon temps à me dire “mais c'est pas possible, comment elle peut croire à tout ça? Comment elle peut se lancer dans de telles aventures à partir de ces apparitions!” Et en même temps, arrive un moment où elle m'a convaincue. Où je me suis dit “ce n'est pas possible, sa fille est en vie.” Elle m'avait entrainée dans sa quête. Et j'avais envie de croire à tout ce qu'elle me disait car elle même en était tellement convaincue, que cela ne pouvait pas être autrement.

Bref, vous l'aurez compris, Esperanza nous entraine dans une sorte de road trip hallucinant et complétement fou, mais on y va avec elle à 100%! L'auteur atteint la tâche difficile de de ne pas faire de ce deuil quelque chose de larmoyant, mais au contraire une épopée remplie d'espoir. Même dans les situations les plus glauques, on positive avec l'héroïne : demain ce sera différent, demain il y aura une bonne nouvelle!

L'écriture est simple, on n'a pas l'impression de lire un livre mais que quelqu'un nous raconte cette histoire. C'est parfois drôle, émouvant, poétique, terriblement terre à terre, mais toujours sincère et ça sonne juste. Cependant, il faut quand même un brin d'imagination, voire de folie, pour adhérer à cette histoire. Si vous êtes trop cartésien, vous trouverez certainement que “c'est n'importe quoi!”

Voir les commentaires

2015-07-24T21:15:08+02:00

Le goût des pépins de pomme de Katharina HAGENA

Publié par 1000N1
11ème pays du Challenge : l'Allemagne

11ème pays du Challenge : l'Allemagne

Le goût des pépins de pomme de Katharina HAGENA

Titre original: Der geschmack von appelkernen

4ème de couverture: A la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur masion de famille, à Bootshaven, dans le Nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours ce qu'elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l'entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes.

Katharina Hagena nous livre ici un grand roman sur le thème du souvenir et de l'oubli.

Une phrase: J'en déduisis que l'oubli n'est pas seulement une forme du souvenir, mais que le souvenir est aussi une forme de l'oubli.”

Me voilà chez nos voisins allemands!. A dire vrai, cette histoire pourrait très bien se dérouler en France. Ou ailleurs. C'est une histoire assez universelle en fin de compte : une histoire de famille, d'une famille dans sa maison. Car la maison est bien le lien entre tous les personnages, ce qui les relie, qui les lie à tout jamais, malgré eux. C'est surement le cas pour chacun d'entre nous : cette maison familiale, cette maison d'enfance, gardienne des souvenirs bons ou mauvais, où on prend plaisir à revenir (ou pas si les souvenirs sont plutôt douloureux).

Bon, pour parler plus particulièrement du roman, je dois reconnaitre que lors des premières pages je me suis dit “oulàlà, je vais jamais suivre!” Et oui, j'étais légèrement perdue entre ces huit femmes, quelques difficultés à identifier chacune et à la replacer dans l'arbre généalogique. Mais ce sentiment s'est vite estompé. La narratrice nous présente sa famille au fil du récit : leurs liens plus ou moins compliqués, et l'histoire personnelle de chacune. L'auteur parvient particulièrement bien à décrire cet ensemble de souvenirs et de sentiments mitigés, qui rassemblent et opposent les soeurs, les mères et les filles, les nièces et les tantes. On s’immisce petit à petit dans la vie de cette famille, dans son histoire, au même rythme qu'on découvre la vieille maison de famille endormie. On cherche à mieux les comprendre, et surtout, comme on le sens dès le début, à en percer le secret (le secret de la maison, intimement lié à celui de la famille). En fait, il n'y a pas un secret, mais une série de secrets, de non-dits, d'événements cachés, travestis, plus ou moins sus par tous mais qu'on préfère oublier, et taire. C'est aussi et surtout le thème de l'oubli qui est traité dans ce roman. Les oublis involontaires de la grand-mère qui perd la mémoire, jusqu'à la crainte suprême d'oublier son propre prénom, et les oublis nécessaires, ceux qui permettent de ne pas s'effondrer, de ne pas perdre pied et de continuer à vivre. A travers cette belle histoire, il y a donc toute une philosophie sur la vie.

Quant à l'écriture, je l'ai beaucoup appréciée. Ce mélange de récit, de flash-back, de description, de philosophie donne un petit cocktail délicieux. L'histoire est bien menée entre présent et passé, maintenant le suspens (bon parfois un peu trop, surtout quand l'auteur s'arrête en plein milieu d'une révélation sous prétexte que ce n'est pas encore le moment!) Cependant, j'ai lu les chapitres les uns après les autres, avec une envie grandissante de connaitre le dénouement. J'espère que mon article vous aura donné également envie de lire ce roman!

Et comme je sais que ma soeur a aussi lu ce roman, je vous mets le lien vers son blog ;-) http://lydianeyannick.over-blog.com/article-le-gout-des-pepins-de-pomme-115881188.html

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog