Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-07-10T13:52:26+02:00

Les orangers de Versailles d'Annie PIETRI

Publié par 1000N1

me de couverture: Marion, la fille d'un jardinier du château de Versailles, a été choisie pour servir la favorite du Roi-Soleil, madame de Montespan. La marquise est exigeante et capricieuse ; il est bien difficile de la satisfaire. Heureusement, Marion possède un don rare : elle sait créer des parfums extraordinaires qui plaisent à sa maitresse. Mais la Montespan a plus d'un vilain tour dans son sac. Bientôt, Marion découvre qu'un terrible complot se trame contre la reine...

 

 

Quelques phrases : "Marion observait la favorite assise en face d'elle. Le visage était toujours angélique, les gestes pleins de grâce et la voix cristalline. Pourtant, la jeune fille savait que jamais plus elle ne la regarderait comme avant. Cette femme était injuste, menteuse, et sa réputation d'intrigante n'était sans doute pas usurpée. Marion sentit de nouveau sa gorge se serrer."


 

J'avais réservé ce livre a la médiathèque car j'avais lu qu'il était paru en 2006 . Malheureusement en l'ayant dans les mains j'ai vu qu'il est paru en 2005... Bref, je l'ai quand même lu car il s'est avéré s'agir d'un tout petit roman. En le refermant je me suis même demandé s'il ne s'agissait pas d'un roman jeunesse?


 

Outre cela, c'est une petite histoire bien sympathique, qui se lit facilement et très vite. Il y a un petit suspense qui est bien mené jusqu'à la fin.

Après, j'ai ressenti le côté enfantin au niveau des personnages qui sont assez manichéens, et du récit qui est peu développé. L'auteur va à l'essentiel : peu de description, beaucoup d'actions et de dialogues. D'habitude cela me plait, mais là j'ai trouvé que c'était un peu expéditif.

Voilà pas grand chose à dire de plus...

Voir les commentaires

2021-06-11T14:41:29+02:00

Dans la combi de Thomas Pesquet de Marion MONTAIGNE

Publié par 1000N1

4ème de couverture: Haaa, astronaute! Si ça, c'est pas un métier qui épate la galerie! Que l'on rêve d'en être ou que l'on fasse une poussée d'eczéma rien qu'en voyant une fusée décoller à la télé, nous aurions tous mille questions à poser à un astronaute.

Pourquoi lui? Comment se prépare-t-il? A-t-il peur? Qu'en pense sa famille? Pourquoi fait-il ça? En a-t-il l'étoffe?

A travers les sept ans d'entrainement de Thomas Pesquet, venez, entrez dans dans le monde de ces hommes et de ces femmes dont le bureau est une station spatiale.


 

Une phrase: ou plutôt une planche!


 

 


 


 

Ah mais merci, mais vraiment merci à ma petite sœur de m'avoir prêté cette BD! Elle est gé-niale! Vraiment je la recommande. Elle est à la fois super intéressante et drôle. On apprend plein de choses sur la sélection, puis l'entrainement des astronautes et leur vie dans l'espace. En vrai, mêmes des choses auxquelles je n'avais jamais pensé! Des questions toutes bêtes du quotidien que je ne m'étais jamais posées! Alors que je me les poses quand je pars en camping ;-) Et on se rend compte que chaque aspect de la vie est calculé, pensé, millimétré. Bon ça m'a également confirmé que jamais je ne voudrais vivre cette expérience, faut quand même avoir un brin de folie pour faire ce métier!

Et sur le côté amusant, je ne m'y attendais pas, mais sincèrement c'est vraiment très drôle par moment. D'ailleurs, comme je lisais quelques pages chaque soir avec bébé koala solidement cramponné à moi, j'ai dû refreiner quelques fous rires pour ne pas la réveiller! Et ensuite, lorsque je voulais raconter des anecdotes à mon cher-et-tendre, impossible car juste le souvenir de ce que j'avais lu me faisait tellement rire que je ne pouvais plus parler! Je lui ai juste dit, comme je vous le dis "lis ce livre"

Voir les commentaires

2021-06-11T14:21:35+02:00

Les quatre accords toltéques, La voie de la liberté personnelle de Don Miguel RUIZ

Publié par 1000N1

me de couverture: "A chaque fois que vous lisez ce livre, ce n'est pas le livre qui a changé, mais vous" Don Miguel Ruiz

Casteneda a fait découvrir au grand public les enseignements des chamans mexicains qui ont pour origine la tradition toltèque, gardienne des connaissances de Quetzacoalt, le serpent à plumes. Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le "rêve de la planète" basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d'amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques.

Les Quatre Accords proposent un puissant code de conduite capable de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d'amour. Le monde fascinant de la Connaissance véritable et incarnée est enfin à la portée de chacun.

 

Quelques phrases : "En faisant de votre mieux, l'habitude de mal utiliser votre parole, celle de faire une affaire personnelle de tout ce qui vous arrive et celle de faire des suppositions vont s'affaiblir et se manifester de moins en moins souvent. Vous n'avez pas à vous juger, à vous sentir coupable ou à vous punir, si vous n'arrivez pas à respecter ces quatre accords toltèques. Si vous faites de votre mieux, vous vous sentirez bien, même en faisant encore des suppositions, même s'il vous arrive encore de réagir de façon personnelle, même si votre parole n'est pas tout le temps impeccable."


 

Petit aparté, ça m'a fait rire de lire un autre Ruiz après mon précédent Ruiz ;-)

Sinon que dire de ce petit essai mondialement connu. Eh bien déjà ça, que j'ai voulu le lire car j'en entendais énormément parler partout sur les réseaux sociaux. Dès qu'il s'agit de développement personnel, les 4 accords toltèques sont cités. Je ne savais absolument pas de quoi il s'agissait. Je m'attendais à un genre de livre de "recettes" pour cultiver le positivisme ou avec des genre de mantras comme au yoga. Pour les mantras, on n'est pas loin, après pour la forme du livre je fus plutôt surprise. De même, l'auteur fait souvent référence à Dieu, ce à quoi je ne m'attendais pas.

E effet, je m'attendais a être transporté par sa lecture (comme ce fut vraisemblablement le cas pour des milliers de lecteurs) mais en fait je l'ai trouvé plutôt ardue. Ce n'est pas tant le propos qui est plutôt simple que le style qui m'a bloquée. Je n'ai pas pris de plaisir à le lire. C'était trop simpliste dans l'écriture, comme si la forme importait peu du moment qu'il y avait le fond. Je me suis même dit que ce qui était dit ne méritait pas tant de pages. En 20 pages tout tenait, et cela aurait peut-être gagné en clarté.

Bref, une fois ce petit coup de gueule passé, je dois dire que les 4 accords en eux-mêmes sont vraiment intéressants. C'est une vraie philosophie de la vie à appliquer au quotidien (je ne suis pas sûre d'ailleurs de bien respecter le 1er principe là dans cet article...) Les 4 principes sont :

  • Que ta parole soit impeccable

  • N'en fais pas une affaire personnelle

  • Ne fais pas de supposition

  • Fais toujours de ton mieux.


Ca a l'air super simple comme ça, mais comme le dit justement l'auteur, c'est rarement ce que nous faisons. Et alors nous nous empoisonnons l'existence et parfois celle des autres. Alors qu'en essayant juste d'appliquer ces 4 accords au quotidien, on peut réellement changer son rapport à soi-même et à autrui. J'avoue que cette idée m'a plu et que je vais tenter de respecter un maximum ces 4 accords. Je me suis déjà aperçue il y a quelques temps que j'avais plutôt tendance dans mes propos à insister sur ce qui ne va pas, sur ce qui pose problème, sur les imperfections, les miennes ou celles de mes proches. Et je voulais déjà travailler là-dessus. Ce livre me donne l'occasion de réellement m'y mettre!

Voir les commentaires

2021-05-31T15:16:59+02:00

La commode aux tiroirs de couleurs d'Olivia RUIZ

Publié par 1000N1

4ème de couverture: A la mort de sa grand-mère, une jeune femme hérite de l'intrigante commode qui a nourri tous ses fantasmes de petite fille. Le temps d'une nuit, elle va ouvrir ses dix tiroirs et dérouler le fil de la vie de Rita, son Abuela, dévoilant les secrets qui ont scellé le destin de quatre générations de femmes indomptables, entre Epagne et France, de la dictature franquiste à nos jours.

 

La commode aux tiroirs de couleurs signe l'entrée en littérature d'Olivia Ruiz, conteuse hors pair, qui entremêle tragédies familiales et tourments de l'Histoire pour nous offrir une fresque romanesque flamboyante sur l'exil.

 

Quelques phrases : "Je n'en pouvais plus de ces Espagnols selon lesquels il fallait ab-so-lu-ment s'intégrer. Ca veut dire quoi, s'intégrer? On est qui, nous, pour avoir besoind e s'intégrer à eux? On n'est pas de chair, de sang, d'os comme eux? Même notre Dieu est le même, nous n'avons presque rien à nous dire tant nous sommes similaires!"


 

Voici une petite pépite, un premier roman lumineux et bien mené qui m'a donné envie de tourner ses presque 200 pages très rapidement! Olivia Ruiz choisit un objet pas banal pour nous faire voyager dans le temps : une commode. D'autres auraient plutôt choisi un journal intime, mais la commode avec ces hsitoires dans chaque tiroir ça marche bien aussi, même si pour être sincère j'ai bien vite oublié le fameux meuble pour ne me concentrer que sur l'histoire de Rita. L'auteur nous livre une très joli récit, celui de la vie d'une jeune immigrée espagnole, Rita, de sa fuite de l'Espagne franquiste à sa mort. On suit cette enfant puis jeune fille, femme et grand-mère au tempéramment de feu le long des grandes tragédies de sa vie. Oui car sa vie est vraiment épique et pourtant "malgré les coups qu'elle m'a mis cette foutue vie, eh bien pour tout ce qu'elle m'a aussi donné, j'étais prête à l'affronter encore longtemps." Cela vous donne un petite idée du personnage.

A travers ce cours roman c'est un peu l'histoire de ces 400 000 immigrés espagnols des années 30 qui est racontée. En bruit de fond sont évoqués les camps (des camps pour enfermer les étrangers, dans le Sud de la France, c'est d'ailleurs là que la Cimade a débuté son action), et le racisme envers ce peuple qui fuyait la dictature et espérait un minimum de soutien..., mais aussi la lutte mortifère contre ce régime franquiste,

Je ne vais pas vous en dire plus car il ne faut pas dévoiler l'histoire. Je dirais juste que c'est très bien écrit et qu'on se demande presque où est la fiction, où est la réalité.

J'attends de pied ferme le prochain roman de cette auteure!

Voir les commentaires

2021-05-31T14:22:36+02:00

Confettis d'Adèle JOLIVARD

Publié par 1000N1

4ème de couverture : Dans ma vie, il y a les confettis de Mardi gras, des récrés et des bagues de fleurs, des vacances, des vieux meubles et des champignons, des voyages, des sacs de couchage et des photos, des sculptures de coquillages, des bouées et des maillots. Dans ma vie, il y a plein de confettis.

 

Tout d'abord je tiens à remercier la masse critique de Babelio pour l'envoi de ce joli album qui aura fait 2 heureuses, puisque j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire à mon petit papillon qui l'a adoré! (j'ai même dû le relire à peine la dernière page tournée).
 

L'auteur parle de confettis, moi ça me fait penser à des polaroïds ou alors à un mini photos-montage d'une année scolaire. On suit cette petite fille de septembre à juin et elle nous raconte ce qu'elle vit comme des moments-clés de son quotidien. En quelques pages on passe ainsi une année à ses côtés, à coup de courtes phrases et de jolis dessins simples et colorés. C'est joli, tout en douceur, presque poétique et si proche de la réalité. Ca sonne tellement vrai. Comme cette photo essentielle du voyage en classe verte : celle d'un nid d'hirondelle pris avec l'appareil photo jetable. Personnellement ce livre m'a rappelé quelques bons souvenirs d'enfance, des pépites de bonheur intemporelles puisque mon petit papillon du haut de ses 5 ans et demi semble s'y être aussi reconnue.

Bref, un joli petit bouquin qu'on va lire et relire.

Voir les commentaires

2021-05-28T11:54:48+02:00

Au coeur des émotions de l'enfant, Comprendre son langage, ses rires et ses pleurs d'Isabelle FILLIOZAT

Publié par 1000N1

me de couverture: Quentin se roule parterre dans le supermarché, Lucie pleure toutes les larmes de son corps parce que son ballon a éclaté, François de réveille toutes les nuits parce qu'un monstre le poursuit, Pierre est terrifié par les tunnels...

Les parents sont souvent démunis devant les émotions de leurs enfants. Que faire devant les larmes? Que dire face aux hurlements? Comment réagir vis-à-vis des paniques?

Que dire aussi à Paul qui a perdu son papa? À Mathilde, atteinte d'un cancer? À Simon dont les parents divorcent?

Voici un livre très concret qui, puisant ses exemples dans le quotidien, vous aidera à accompagner votre enfant vers l'autonomie, à retrouver le contact avec votre propre enfance et à aller vers davantage d'harmonie familiale.

 

 

Quelques phrases : "Les pleurs, les sanglots, l'expression émotionnelle est guérissante. Le problème n'est pas de ne jamais blesser ou de ne jamais se montrer injuste envers un enfant. La question est de laisser "dire", de lui fournir de l'espace pour vivre émotionnellement, et se libérer des tensions occasionnées par la blessure ou l'injustice."


 

Je vous ai annoncé un autre livre dans la catégorie éducation positive : le voilà! Un classique, mais que je n'avais pas encore lu pourtant! Ces derniers temps, j'ai pris un peu de recul avec les livres et autres interventions sur les réseaux sociaux d'Isabelle Filliozat. Je n'arrivais plus à adhérer à son discours que je trouvais trop moralisateur. Et peut-être aussi à force de regarder ses conférences filmées, ça me renvoyait à une image de gourou. Un peu extrême comme comparaison je sais, désolée, mais c'est ce genre de ressenti que j'avais. Bref, en trouvant ce livre à la médiathèque je l'ai pris sans grande conviction. Et finalement j'ai bien fait car je l'ai dévoré. Déjà parce qu'il se lit très facilement mais aussi car il est super intéressant! Il a le mérite de remettre les pendules à l'heure! L'auteur explique et rappelle ce que sont les émotions. Et, on le répète, qu'il n'y a pas d'émotions négatives : il faut toutes les accepter et les accueillir sans quoi on risquerait (et surtout l'enfant) de tomber dans la violence ou la dépression.

Ca m'a fait beaucoup de bien de lire ce livre et de redécouvrir les bienfaits de la colère ou des larmes, voire même des cris de joie, chez les petits. L'arrivée de bébé koala m'amène à me requestionner sur ma façon d'être mère. Et je suis très critique avec moi-même mais je constate bien que je suis loin d 'être parfaite (tant mieux d'ailleurs, quel enfant voudrait une mère parfaite) et que j'ai beau savoir que mon comportement n'est pas la plus adéquat pour répondre aux sollicitations de ma grande fille papillon, ce n'est pas facile de le changer. Je me trouve une petite (énorme!) excuse : ma fatigue actuelle ne m'aide pas vraiment à rester patiente et à me souvenir sur le moment de ce qu'il convient de faire pour gérer une crise de colère à 8h14 car le pantalon serre trop ou à rassurer ses peurs d'une mouche qui se manifestent par des hurlements stridents. Etce livre nous aide aussi à comprendre pourquoi nous réagissons parfois mal, pourquoi les pleurs et les cris nous sont insupportables, pourquoi nous nous mettons également en colère.

Alors parfois je tente de réagir correctement. Et parfois moi aussi je me mets en colère, et j'hurle. Mais alors ma fierté c'est quand mon papillon me fait remarquer qu'elle a le droit d'exprimer ses émotions, qu'elle est en colère et qu'elle ne sait pas comment se calmer, ou que ses larmes coulent toutes seules et que ça sert à rien de la disputer elle ne peut pas les arrêter. Généralement, ça me stoppe direct ces interventions. Je me dis qu'elle a bien mieux compris que moi comment vivre avec ses émotions et elle me rappelle que du haut de ses 5 ans, elle a besoin d'un coup de main de ma part, pas de cris, ni de menaces ou de punitions. Alors je me plais à penser que j'ai quand même réussi à lui transmettre les bases! Et je lui dis aussi, car c'est vrai, qu'elle m'aide à être une meilleure maman!

Bref, il faudrait lire, et relire ce livre de temps en temps, pour se rappeler qu'accueillir et accompagner les émotions de nos enfants c'est difficile, épuisant, mais juste fondamental!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog