Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-10-19T18:29:18+02:00

L'analphabète qui savait compter de Jonas JONASSON

Publié par 1000N1
L'analphabète qui savait compter  de Jonas JONASSON

4ème de couverture: Tout semblait vouer Nombeko, petite fille d'Afrique du Sud, à une existence de misère. Tout sauf le destin. Et sa prodigeuse faculté à manier les nombres. La voilà propulsée dans les hautes sphères de la politique internationale. Lors de son incroyable périple à travers le monde, notre héroïne rencontre des personnages hauts en couleur et se met à dos les services secrets. Une comédie explosive à l'humour déjanté qui tord le coup aux préjugés!

Une phrase: Autant rester où elle était. Au milieu des présidents, des Chinois, des bombes et des ingénieurs, et attendre de voir ce que le destin lui réservait.

Ayant lu, et beaucoup aimé Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, j'étais emballée quand est sorti L'analphabète qui savait compter, roman du même auteur, qui s'annonçait tout aussi loufoque et plein de rebondissements. J'ai juste eu à patienter le temps que ce livre sorte en format poche, puis je l'ai acheté et j'ai commencé ma lecture pleine d'entrain.

Encore une fois, j'ai été un peu déçue (ça commence à devenir une habitude!) Le roman est bon, je ne peux pas dire le contraire. Il est plaisant à lire, plein de rebondissements, avec des personnages uniques, mais je n'ai pas accroché. Peut être que si je n'avais pas lu Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire auparavant, alors j'aurais plus apprécié ce livre-ci. Le souci est que ce second roman me faisait beaucoup trop penser au premier: même style, même construction, même ligne conductrice de l'histoire, même philosophie fataliste... Là encore on suit plusieurs personnages en parallèle qui sont amenés à se croiser à un moment. Là encore ces personnages sont tellements loufoques et improbables qu'ils en viennent presque à atteindre une certaine vérité. Encore une fois, le héros se laisse porter par les évènements, en se disant que tout finira par s'arranger. Ce que le lecteur sait aussi. C'est pourquoi les rebondissements à répétition, où systématiquement le plan échaffaudé échoue, m'a lassée après quelques chapitres. Je n'ai pas été tenue en haleine par le récit. De même, les personnages me faisaient beaucoup trop penser à ceux du premier roman, dans leur philosophie, mais aussi dans leurs actes et leur façon de parler. Même si l'histoire est totalement différente, je trouve que ce roman-ci manque d'originalité par rapport au roman précédent. Ce n'est donc pas forcément un livre que je conseillerais à ceux qui ont aimé Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, ni à ceux qui ne l'ont pas aimé d'ailleurs! Non, il pourrait éventuellement plaire et surprendre une personne n'ayant lu aucun roman de Jonas Jonasson...

Voir les commentaires

2014-10-10T14:19:33+02:00

Photos alsaciennes - Vallée de la Bruche

Publié par 1000N1
Petit pèle-mêle de photos prises lors de notre très court séjour alsacien du côté de Schirmek et de Salm, avec un temps qui a été suffisamment clément pour nous permettre une petite rando de 7km dans la montagne.

Petit pèle-mêle de photos prises lors de notre très court séjour alsacien du côté de Schirmek et de Salm, avec un temps qui a été suffisamment clément pour nous permettre une petite rando de 7km dans la montagne.

Voir les commentaires

2014-10-05T11:24:45+02:00

Le château de Cassandra

Publié par 1000N1
Le château de Cassandra

4ème de couverture: Cassandra! Un prénom romanesque, à l'image du château perdu au fin fond de l'Angleterre où vit la jeune fille et toute sa famille pour le moins excentrique. Un père écrivain qui se refuse à écrire, Topaz, la belle-mère fantasque, Rose, la soeur ainée rêvant au grand amour, sans parler du jeune jardinier qui n'a d'yeux que pour Cassandra. Quand surgissent deux beaux et riches américains dans le manoir voisin, la vie au chäteau est boulversée.

Le journal émouvant et drôle d'une jeune fille pleine d'esprit. Un grand classique de la littérature anglo-saxonne qui se dévore, à tous les âges, avec délectation.


Une phrase: Je retourne en arrière, puis je reviens en avant, cherchant à saisir le passé, rêvant à l'avenir et, ce qui n'est pas raisonnable du tout, je m'aperçois que je prends plus de plaisir à regretter le passé qu'à envisager le futur.”


J'ai choisis ce livre car on me l'a vendu comme le “roman préféré de J.K. Rowling”. Etant moi-même assez fan de cette auteure, je me suis dit que j'allais forcément apprécier ce bouquin-ci. Je partais donc avec un avis positif avant même d'avoir lu la première page, et énormément d'attentes. Mais, comme dirait ma frangine, quand on commence un livre avec autant d'attente, on ne peut qu'être déçus... Alors là je ne sais pas si “déçue” convient, mais il est vrai que je m'attendais à autre chose. Non pas que je pensais lire un Harry Potter bis, en jupe celui-là, mais je pensais trouver plus de romanesque, de mystère, d'intrigue et peut être de maturité... Ce roman m'a vraiment fait l'impression d'être écrit pour des ados. Je ne sais pas si c'était le cas à la base, mais lorsque j'ai appris que Dodie Smith était également l'auteure des Cent un Dalmatiens, ça ne m'a pas trop surprise.

Pou ce qui est du Château de Cassandra, je dirais que c'est l'histoire assez mignonne d'une jeune fille indépendante et imaginative, qui découvre l'amour. Alors, bien sûr, dans ces cas-là c'est un peu toujours le même schéma, et on devine très rapidement comment toute l'affaire va tourner (quoique, si je veux être juste il y a un événement dans le dénouement que je n'avais pas trop vu arriver). Le parti-pris choisi est de raconter l'histoire du point de vue de Cassandra qui relate ses “aventures” dans son journal intime. Là encore c'est un mode très enfantin (c'est peut être plus ça d'ailleurs qui donne son côté juvénile à ce livre). Il n'y a donc pas énormément d'actions, juste quelques péripéties, mais on suit surtout l'évolution de Cassandra et de ses sentiments amoureux.

Je ne peux pas dire que c'est désagréable à lire, ou que je me sois ennuyée, j'ai d'ailleurs lu ces 526 pages assez rapidement - c'est un livre qui se lit bien, au style simple, mais agréable. Néanmoins je n'ai pas été transportée par l'histoire, et je ne pense pas que je garderai un grand souvenir de ce roman

Voir les commentaires

2014-09-27T21:50:22+02:00

L'intérieur de la nuit de Léonora MIANO

Publié par 1000N1
L'intérieur de la nuit de Léonora MIANO

4ème de couverture: Ayané était venue étudier en France. Quand elle retourne à Eku, le village qui l'a vue naître au cœur de l'Afrique, elle trouve un lieu désolé, déserté par les hommes qui travaillent au loin, où femmes, enfants et vieillards vivent en marge du monde, dans la misère et l'ennui. La guerre civile ravage le pays. Un soir, des miliciens envahissent le village:ils veulent des garçons pour grossir leur armée, et des filles pour la troupe. Surtout, ils prétendent restaurer l'unité du peuple africain, lui rendre son âme. Une cérémonie se prépare, au cours de laquelle ils imposeront aux villageois de commettre une terrible transgression. Une longue nuit commence...


Une phrase: Tu ne peux pas te tenir au bord du fossé au fond duquel ils se débattent, cet abîme d'ignorance et de superstitions, pour ne faire que les y enfoncer un peu plus.”


J'avais lu, et j'ai même acheté “Contour du jour qui vient” de cette même auteure, mais j'avoue n'en avoir gardé qu'un vague souvenir... Ce n'est donc pas la lecture de ce livre qui a orienté le choix de celui-ci, non, c'est vraiment la 4ème de couverture qui m'a donnée envie de l'emprunter. Je pressentais une histoire forte, violente mais tellement actuelle...

Effectivement, ce roman traite de la barbarie des Hommes et de la manière de s'y soumettre ou d'y résister, d'accepter ou de refuser, de choisir entre la dignité et la vie,... Et elle pose forcément la question “moi, comment je réagirai dans une telle situation?” et aussi “N'étant pas confronté à un tel choix, ai-je le droit de juger ceux qui le sont?”. Bref, c'est un livre profond, qui remue ce qu'on a l'intérieur, au sens figuré comme au sens propre, car il est vrai que certains passages sont très très durs, à la limite du supportable. C'est une telle violence, une telle barbarie, décrite si cruement, qu'à un moment, j'ai eu des hauts-le-coeur, et j'ai dû stopper ma lecture pour aller respirer un peu dehors... Vous voilà prévenus : âmes sensibles, s'abstenir!

Mais au-delà de ça, ce roman est une immersion dans l'Afrique profonde, rurale, dans ses traditions, ses croyances, sa philosophie de vie au jour le jour, son fatalisme. C'est touchant, parfois surprenant ou révoltant. Le point de vue de Léonora Miano sur son continent amène vraiment le lecteur à se questionner et à réfléchir. En plus, c'est très bien écrit et agréable à lire! En refermant ce livre, je me dis qu'il faudrait que je relise “Contours du jour qui vient”!

Voir les commentaires

2014-09-25T20:11:12+02:00

Le jeune homme au foulard rouge de Pierre MIQUEL

Publié par 1000N1
Le jeune homme au foulard rouge  de Pierre MIQUEL

4ème de couverture: Dans cet été 1946, la France se remet mal de ses récentes blessures. Serge, Jean-Philippe et Gilbert ont 17 ans, ils sont pleins de fougue, d'attente et d'espèrance. Sur la route qui les mène vers les plages du débarquement, ces trois jeunes errants à bicyclette vont rencontrer les fantômes de la guerre, les rescapés, les déserteurs, les sans-âge. Ce passé douloureux n'est pas le leur et ils ne savent rien de leur avenir. Malgré eux, ils se trouveront impliqués dans les plus terribles séquelles d'un drame qui les avait épargnés.

C'est le roman vrai de la jeunesse d'après guerre que nous raconte Pierre Miquel qui avait l'âge de ses héros dans ces années-là. Une jeunesse émouvante et perdue – dans une époque à la dérive, dont il fait revivre avec une étonnante vérité la confusion et le désarroi. Mêlant l'aventure et l'initiation, les souvenirs d'enfance et l'Histoire, la précision du mémorialiste et la sensibilité du conteur, ce nouveau roman de Pierre Miquel confirme après Le magasin de chapeaux une autre facette de son immense talent.


Une phrase: “Je n'aurais jamais osé espérer ça en partant de Paris. Quelle aventure!"


J'ai choisis ce livre principalement car le sujet traité m'intéressait: l'après-guerre vécu par des adolescents. C'est l'âge qu'avait mes grands-parents à cette même époque, et cela m'intriguait de savoir comment des jeunes ont pu vivre ces mois d'après-guerre. C'est une période qui est souvent peu évoquée en littérature, et je trouve ça dommage. C'est comme si l'Histoire s'arrêtait le 8 mai 1945. Donc voilà un récit différent, et ça m'a plu.

J'ai eu un peu de difficultés à “entrer” dans l'histoire durant les premières pages. L'intrigue n'était pas encore installée, on apprenait à connaitre les personnages. J'ai bien cru que je n'allais pas m'attacher à eux. Puis, petit à petit, la magie opère et chacun de ces trois jeunes, si différent les uns des autres, m'a plu, même si parfois leurs réactions m'horripilent! Puis, plus j'avançais dans l'histoire, plus celle-ci m'a happée. Qui sont les bons, qui sont les méchants? Difficile à savoir. Chacun des personnage gravitant autour des trois héros semble mener un combat que lui-seul comprend. On a l'impression qu'ils ont dû mal à accepter que la guerre est terminée, qu'ils ont besoin de se trouver de nouveaux combats, de nouveaux ennemis. Au final, j'étais impatiente de savoir comment toute cette “affaire” bien alambiquée aller se terminer.

Pour résumer, ce n'est pas un énorme coup de coeur, mais c'est un bon livre, que j'ai pris plaisir à lire.

Voir les commentaires

2014-09-22T21:55:50+02:00

Essai petit oiseau bleu

Publié par 1000N1
Essai petit oiseau bleu

Voici ma dernière tentative créatrice (du patron à la réalisation) Bon, c'est pas encore ça! Mais le côté positif, c'est que toutes les erreurs que j'ai fait (taille, format, couture, etc...) me permettent d'apprendre. Je persévère, je persévère (et j'ai le temps libre pour le faire actuellement!) jusqu'à obtenir un jour, j'espère, un résultat potable, voire beau! En attendant, mon petit oiseau se balade dans les plantes! Allez, maintenant je cherche un nouveau patron à réaliser, mais peut être pas en feutrine (c'est pas le tissu le plus simple...)

Essai petit oiseau bleu

Une autre photo

Essai petit oiseau bleu

Et une dernière...

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog