Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-07-24T17:53:22+02:00

Point de croix arbre et oiseau

Publié par 1000N1

Pour preuve que je ne suis pas totalement restée inactive ces derniers temps, voici ma dernière petite création: un petit tableau en point de croix, réalisé à partir d'un dessin trouvé sur le net. Et j'ai déjà hâte d'en commencer un nouveau, faut que je bosse pour arriver à un résultat plus précis, harmonieux et au plus proche de ce que j'imagine.

Voici mon dernier point de croix arbre et oiseau dans des tons rose et vert. Je ne suis pas vraiment satisfaite du résultat, qui n'est pas assez ressemblant au modèle de départ, et à l'idée que je me faisais du produit fini. Mais je ne désespère pas, et je me remets à l'ouvrage, car comme dit l'adage "c'est en forgeant qu'on devient forgeron" ;-)

Voici mon dernier point de croix arbre et oiseau dans des tons rose et vert. Je ne suis pas vraiment satisfaite du résultat, qui n'est pas assez ressemblant au modèle de départ, et à l'idée que je me faisais du produit fini. Mais je ne désespère pas, et je me remets à l'ouvrage, car comme dit l'adage "c'est en forgeant qu'on devient forgeron" ;-)

Voir les commentaires

2014-07-24T17:40:59+02:00

Balade au Jardin d'Ode

Publié par 1000N1

Mea culpa, j'ai un peu délaissé mon blog ces derniers temps... Bon faut dire qu'entre les divers mariages, le boulot et mes autres péripéties (dont la mort de mon ordi), j'ai eu d'autres chats à fouetter ces derniers temps. Même niveau lecture, j'étais un peu en stand by! Mais bon, je compte bien remédier à cette absence. Pour me faire pardonner, et en attendant mon prochain avis de lecture, voici deux petits articles.

Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!
Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!
Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!
Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!
Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!
Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!
Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!

Voici d'abord pour ce premier article, quelques photos de notre escapade de dimanche au jardin d'Ode. Ce splendide jardin, situé non loin de Vittel et Contrexéville (dans les Vosges) est tout simplement magnifique. Je vous le conseille pour un petit moment détente bucolique! Des centaines de fleurs, des massifs qui semblent pousser tout seuls, une cabane perchée, une petite mare, un potager hallucinant,... Bref, un vrai coup de coeur!!

Voir les commentaires

2014-06-29T20:10:14+02:00

Le grand loin de Pascal GARNIER

Publié par 1000N1
Le grand loin de Pascal GARNIER

~4ème de couverture: Père placide et d'humeur conciliante, voilà Marc parti vers le sud avec sa fille Anne qu'il vient d'enlever à son hopital psychiatrique pour le week-end. Mais la petite escapade tourne bientôt à la cavale. Anne ne veut plus rentrer, surtout pas à l'asile. elle veut aller loin, très loin, le plus loin possible. Constellée d'incendies bizarres et semée de cadavres, la drôle d'équipée se transforme vite en un hallucinant road-movie.

Avec férocité, avec fragilité aussi, les personnages de Pascal Garnier s'accrochent à leurs rêves naïfs ou dérisoires, en éclopés de la solitude fuyant le réel pour davantage s'y perdre. Ange du mal déguisé en cordon bleu ou tueur à gages flapi, ce sont décidément des gens comme vous et moi, des monstres candides en proie à leur plus chère folie.

Je ne m'attarderai pas trop sur ce livre, que j'avais choisi avant tout pour son éditeur Zulma (édition des deux livres d'Olafsdottir que j'ai lu dernièrement). Je souhaitais trouver un roman original, atypique, et la quatrième de couverture présentait un auteur friand d'humour noir. Bon, pour le côté humour, je cherche encore. Pour l'atypique et le noir, je n'ai pas été déçue. C'est un roman qui m'a tout d'abord semblé bizarre, voire étrange, avec un personnage assez banal certes, mais partant un peu à la dérive. Mais au fur et à mesure de la lecture, j'ai découvert une histoire glauque, dérangeante et plus qu'immorale. Bref, je n'ai pas du tout accrochée. Pas parce que j'en ai été choquée, mais parce que je n'ai pas vu l'intérêt de raconter une telle histoire...

Voir les commentaires

2014-06-29T19:51:24+02:00

La cloche d'Islande de Halldor Kiljan LAXNESS

Publié par 1000N1
La cloche d'Islande de Halldor Kiljan LAXNESS

~4ème de couverture: Lire un tel livre, à la fois historique - encore que librement romancé-, épique et dramatique c'est bien plus que se plonger dans une atmosphère tant soit peu exotique et découvrir un décor, une action, une époque et un univers facinants. C'est aller , aux sources mêmes de notre civilisation et de notre culture, en leur esprit, c'est vivre quelques uns de leurs maitres mots, ici lourds de chair et de sang, et qui s'appellent indépendance, liberté, dignité, honneur, courage.

Car il n'a jamais été facile d'être islandais. Et Laxness, prix Nobel en 1955, qui mériterait d'être apprécié chez nous à l'égal de Cervantès, de Tolstoï ou de Hamsum, le sait mieux que personne

une phrase: "Puis elle lui dit les mots qu'elle avait chargé l'homme que son père avait condamné à mort de transmettre à son bien-aimé, depuis Thingvellir au bord de l'Oxara, autrefois, et qui disaient: si mon maitre peut sauver l'honneur de l'Islande, quand bien même j'essuierais des affronts, son visage brillera toujours tout de même aux yeux de sa vierge claire"

Voilà un livre que j'avais emprunté avant mon départ en Islande, et qui m'a d'ailleurs accompagné jusque là-bas. Mais les journées étant si bien remplies, et la priorité de mes lectures sur place étant mes 3 guides de voyages, je n'avais lu que la préface... A mon retour, je me suis plongée dans cette histoire, avec l'espoir d'y retrouver un peu des images et des émotions de mes vacances islandaises.

Ce roman présente une image à la fois totalement différente et pourtant si proche de l'Islande présentée dans les livres d'Olafsdottir. Différente car il s'agit ici d'une fresque historique, véritable épopée moyenageuse se déroulant sur plusieurs décennies. A l'image des sagas, les personnages vivent de grandes aventures et leurs destins s'entrecroisent de manière tragique. Proche, justement par ces personnages forts, décidés, fiers et combattifs, volontaires et pourtant résignés de leur sort et de leur destinée. Ils sont attachants, et pourtant, je crois, difficiles à comprendre pour un tempéramment européen.

Enfin, si j'ai mis tant de temps à lire ce roman, malgrè l'histoire assez intéressante, et l'envie d'aller au bout de cette fresque, c'est que certains passages sont assez ardus, notamment les dialogues. J'ai souvent rencontré des difficultés à comprendre ce que voulaient dire les personnages, qui parlent parfois en vers ou de manière imagée, et ai dû relire certains paragraphes plusieurs fois. Aussi, avec un tel effort de concentration et de compréhension, un ou deux chapitres par jour étaient suffisants! Mais, malgrè cela, je ne regrette pas d'avoir lu ce monument de la littérature islandaise!

Voir les commentaires

2014-06-11T18:39:32+02:00

Quelques photos de notre 4ème jour en Islande

Publié par 1000N1

Oulàlàlà! J'avais un peu perdu le rythme dans la publication de mes photos d'Islande... Pour me faire pardonner, voici plusieurs petits montages résumant notre 4ème jour de voyage, lorsque nous sommes partis en direction du Sud. L'objectif était Dyrholaey/Vik, mais on s'est tellement arrêtés en route, qu'on a bien failli ne pas avoir le temps d'aller jusqu'à la merveilleuse plage de Vik! D'ailleurs, petite déception ne pas avoir pu passer plus de temps dans ce joli coin, à observer les oiseaux et à se balader sur la plage...
Bon, je vous laisse regarder les photos, et vous comprendrez par vous-même combien cette journée fut chargée!!

Eyrarbakki - petit village de pêcheurs traditionnel

Eyrarbakki - petit village de pêcheurs traditionnel

Oddi et Keldur : deux lieux chargés d'histoire

Oddi et Keldur : deux lieux chargés d'histoire

Seljalandsfoss : la fameuse cascade derrière laquelle on peut disparaitre!

Seljalandsfoss : la fameuse cascade derrière laquelle on peut disparaitre!

Skogafoss: une chute de 60 mètres de hauteur, avec un sacré débit!

Skogafoss: une chute de 60 mètres de hauteur, avec un sacré débit!

Solheimajokull: un glacier à un jet de pierre de l'océan

Solheimajokull: un glacier à un jet de pierre de l'océan

Dyrholaey et Vik: l'une des 10 plus belles plages du monde, et un véritable petit paradis pour les animaux

Dyrholaey et Vik: l'une des 10 plus belles plages du monde, et un véritable petit paradis pour les animaux

On the road!!!

On the road!!!

Voir les commentaires

2014-06-06T11:57:31+02:00

Rosa candida d’Audur Ava OLAFSDOTTIR

Publié par 1000N1
Rosa candida d’Audur Ava OLAFSDOTTIR

4ème de couverture : Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père octogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens. Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante, dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s’en rendre compte les dernières paroles d’une mère adorée. Un lien les unissait : le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C’est là qu’Arnljótur aura aimé Anna, une amie d’un ami, un petit bout de nuit, et l’aura mise innocemment enceinte.

En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile

D’un réalisme sans afféterie, tout l’art d’Audur Ava réside dans le décalage de son personnage, candide, cocasse et tendre. Cette insolite justesse psychologique, étrange comme le jour astral, s’épanouit dans un road movie dont notre héros sort plus ingénu que jamais, avec son angelot sur le dos.

Une phrase : «Est-ce qu’un homme élevé dans les profondeurs obscures de la forêt, où il faut se frayer un chemin au travers de multiples épaisseurs d’arbres pour aller mettre une lettre à la poste, peut comprendre ce que c’est que d’attendre pendant toute sa jeunesse que pousse un seul arbre ?.»

J’avais adoré L’embellie avant mon départ, il est logique que sitôt revenue de mes vacances islandaises je me jette sur Rosa candida !

A la différence de L’embellie, ce roman-ci ne se déroule pas en Islande. On ne sait d’ailleurs pas trop où l’histoire se passe, mais ce n’est pas vraiment important. Le décor est cependant planté : un petit bout de pays perdu, oublié du monde, où les habitants parlent en patois et la moyenne d’âge avoisine les 60 ans ! Bref, un lieu plein de poésie, où le temps s’écoule lentement, où chacun peut avancer à son rythme. Ce qui est parfait pour notre héros Arnljótur, qui, à 22 ans, cherche sa place dans le monde et dans la vie. Ce pourrait être un roman initiatique, sauf que là, le jeune homme progresse, se découvre via son voyage et les rencontres en seulement quelques semaines. C’est donc peut être plus un récit sur la vie, sur ces petits riens, ces rencontres impromptues, ces infimes moments d’échange, de partage, de découverte qui, mis bout à bout, transforment une existence bancale en une vie, si ce n’est comblée, au moins radieuse.

J’ai beaucoup apprécié ce roman, à la fois pour l’écriture d’Audur Ava Olafsdottir, très simple, discrète, en retenue, mais aussi pleine de poésie ; pour ses personnages communs mais avec une touche de fantaisie et d’étrangeté qui les rend vivants et attachants ; et pour son histoire tellement simple au fond, mais si bien contée qu’on ne peut rester indifférent à ce que vit et ressent son personnage principal. C’est vraiment un livre plaisant à lire, dont je suis ressortie sereine, apaisée, et optimiste malgré une petite pointe de tristesse. Bref, c’est un petit condensé de sentiments, où j’ai revécu les mêmes émotions qu’en lisant L’embellie. Alors si je trouve d’autres romans de cette auteure traduits en français, je n’hésiterai pas un instant !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog