Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-05-30T15:51:31+02:00

Une fille dans la jungle de Delphine COULIN

Publié par 1000N1

4ème de couverture: "Cela ressemblait moins que jamais à une jungle, ou alors une jungle froide, de bois et de boue, avec des animaux crottés, et des monstres de métal au loin, sous le crachin. Pas le genre qui fait rêver, avec les perroquets et les feuilles vertes et grasses, où on transpire une odeur d'humus. Une jungle du pauvre. Ici, il n'y avait pas un arbre, pas une feuille, pas de chaleur. Et aujourd'hui c'était silencieux. Cette jungle qui avait été un chaos où des milliers de personnes vivaient, mangeaient, parlaient, se battaient, était devenue un désert, où ils étaient seuls tous les six.

Six garçons et filles, tous très jeunes, dans une ambiance de fin du monde"


 

Une phrase : "Chacun essayait de survivre avec ses propres moyens jusqu'à ce que son cerveau lui-même le protège en le faisant verser dans la folie pour lui éviter trop de douleur. "


 

A la médiathèque, ce livre était sur une étagère, avec un petit écriteau recommandant sa lecture. Je me suis donc laissée tenter! Même si après un livre sur la guerre, un livre sur la jungle de Calais, ça ne m'aide pas beaucoup à me vider la tête en rentrant du travail! Et ce n'est surtout pas très joyeux. Là, on est carrément dans le glauque, dans la limite de l'intolérable et de l'absurde. Comment imaginer une telle jungle, sans loi, sinon celle du plus fort, dans notre pays, la France? Et le destin de ces 6 jeunes, livrés à eux-mêmes, et appréhendant, à peine pubères, les pires horreurs de la vie. Bon, résumé ainsi, c'est sûr que je ne vais pas beaucoup vous donner envie d'ouvrir ce roman.

Et pourtant l'histoire nous happe, même si on plonge de plus en plus dans le sordide au fil des pages. On lit ce roman comme une immersion dans un monde sauvage et inconnu, et pourtant si proche de nous. On se demande à chaque chapitre si cette réalité romancée existe réellement, si l'auteur "n'en rajoute pas un peu quand même". Mais au final, pourquoi refuser de croire que l'être humain peut être si cruel? Les exemples ne manquent pas...

On suit donc ces six jeunes, attachants même s'ils ne sont pas des anges. Leur parcours migratoire leur a fait perdre leur innocence, et même, un peu,  leur humanité. A être traités comme des animaux, des moins que rien, ils se comportent parfois comme tels. Alors on espère pour eux un avenir meilleur, et on lit jusqu'à la dernière page pour savoir s'ils parviennent à atteindre ce rêve inaccessible : passer en Angleterre.

Voir les commentaires

2019-05-05T14:31:09+02:00

Une constellation de phénomènes vitaux de Anthony MARRA

Publié par 1000N1

Challenge famille:

  • Un roman policier

  • Le dernier roman d'un auteur

  • Un roman ado ou jeune adulte

  • Un roman écrit à la 1ère personne

  • Les 4 éléments : lire un livre dont le titre comprend le mot terre/air/feu ou eau

  • Un témoignage de femme/fille sur leur combat quant à leur place dans la société ou sur des violences

  • Un roman dont l'intrigue se passe dans un pays situé sous l'Equateur

  • Un livre qui se passe durant une guerre

4ème de couverture: Dans un village reculé de Tchétchénie, Hava, une fillette de huit ans, cachée en pleine nuit dans les bois, voit des soldats russes emmener son père, accusé d'aider les rebelles. De l'autre côté de la rue, Akhmed, un voisin ami de la famille, observe lui aussi la scène, redoutant le pire. Lorsqu'il retrouve Havaa dans la forêt, Akhmed décide de chercher refuge dans un hôpital abandonné où il ne reste qu'une chirurgienne russe, Sonja, pour accueillir les blessés.

Au cours de cinq jours extraordinaires, le monde de Sonja, d'Akhmed et de Havaa va basculer.

Un premier roman majestueux sur l'amour en temps de guerre, qui révèle l'histoire d'un pays et d'un peuple martyr. Une constellation de phénomènes vitaux, traduit dans treize pays, a été salué par la critique comme un des meilleurs romans américains parus en 2013 et récompensé du prestigieux prix du Premier roman du National Book Critics Circle.


 

Une phrase : "Ils plantent la honte en toi, et ça s'étend comme un pont sans fin, l'humiliation, cette putain d'humiliation de savoir que tu n'es plus un être humain, mais une pelote de nerfs hurlants, et que la torture dure encore même quand la douleur physique s'est apaisée."


 

Pour le roman sur la guerre que je devais lire dans le challenge familial, je ne voulais pas lire un énième livre sur la seconde guerre mondiale (même si généralement j'adore les histoires qui se déroulent durant cette période mouvementée de notre histoire), ni même un livre sur une guerre "française". Je me suis tournée vers d'autres guerres : celles en Yougoslavie et en Tchétchénie (à force d'en entendre parler à longueur de temps au travail et étant trop jeune pour avoir vraiment compris les événements à l'époque, cela m'intéressait). C'est en tapant ces seuls mots dans mon moteur de recherche que je suis tombée sur ce roman-ci. J'ai un peu hésité car un roman sur la guerre en Tchétchénie écrit par un américain, ça me semblait louche et sentir assez peu le vécu... Et en même temps, je me suis dit que la plupart des romans que j'avais lue sur d'autres guerres n'avaient pas non plus été écrits par des protagonistes! Et puis ce livre avait bonne pub, et, point hautement important, était disponible dans ma médiathèque ;-)


 

Il s'agit là effectivement d'un sacré roman! Beau travail de l'auteur qui ne se contente pas de nous raconter une histoire sur 5 jours comme le laisse entendre la 4ème de couverture mais qui créé tout un univers, l'atmosphère d'un pays, la vie de ses habitants. Outre les trois personnages principaux, l'auteur invente d'autres personnages secondaires, mais qu'il traite avec autant d'égard que s'ils étaient les héros. Ils les introduits au fur et à mesure. D'abord juste un prénom. Puis un premier lien avec un des personnages principaux. Et ensuite il devient intarissable, nous relatant leur passé, leurs émois, leurs doutes, et parfois leur avenir, évoqué juste en deux lignes. Il en fait plus que des personnages de roman; il donne vie à chacun. Cela est parfois un peu long car on s'attache à Havaa, Akhmed et Sonja, on veut connaitre leur destinée, et on souhaiterait aller à l'essentiel. Mais comme dans une pièce de théâtre, et comme dans la vraie vie d'ailleurs, chaque personnage a un rôle à jouer, chacun à son importance, et pour le comprendre, il faut connaitre leur passé. C'est drôlement bien mené!

Quand j'ai commencé à lire les premières pages, ce roman ne m'a pas plus passionné que ça. Je trouvais les personnages pas vraiment sympathiques et je ne voyais pas comment l'auteur allait réussir à m'accrocher sur 440 pages. Mais petit à petit, on découvre chacun des personnages, et on se prend à se passionner pour eux, pour leur vie, pour leur passé et leur futur. On tremble, on pleure, on espère. Et je n'arrivais plus à lâcher ce roman, même le soir (la nuit!).

Bref, j'ai vraiment adoré ce livre.

Voir les commentaires

2019-04-21T21:27:07+02:00

Le scaphandre et le papillon de Jean-Dominique BAUBY

Publié par 1000N1

4ème de couverture: Le 8 décembre 1995, brutalement, un accident vasculaire a plongé Jean-Dominique Bauby dans un coma profond. Quand il en est sorti, toutes ses fonctions motrices étaient détériorées. Atteint de ce que la médecine appelle le "locked-in syndrome" – littéralement: enfermé à l'intérieur de lui-même-, il ne pouvait plus bouger, manger, parler ou même simplement respirer sans assistance.
Dans ce corps inerte, seul un oeil bouge. Cet oeil – le gauche -, c'est son lien avec le monde, avec les autres, avec la vie.

Avec son oeil, il cligne une fois pour dire "oui", deux fois pour dire "non. Avec son oeil, il arrête l'attention de son visiteur sur les lettres de l'alphabet qu'on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières...

Avec son oeil, il a écrit ce livre : chaque matin, pendant des semaines, il a mémorisé les pages avant de les dicter, puis de les corriger. Sous la bulle de verre de son scaphandre où volent les papillons, il nous envoie ces cartes postales d'un monde que nous ne pouvons qu'imaginer – un monde où il ne reste qu'un esprit à l'oeuvre.

 

Une phrase : "Je suis partagé entre la joie de les voir vivre, bouger, rire ou pleurer pendant quelques heures, et la crainte que le spectacle de toutes ces détresses, à commencer par la mienne, ne soit pas la distraction idéale pour un garçon de dix ans et sa petite soeur de huit, même si nous avons pris en famille la sage décision de ne rien édulcorer."


 

Lors de l'adaptation de ce livre au cinéma, j'en avais entendu vaguement parler sans y prêter plus attention. Je croyais à l'époque qu'il s'agissait d'un roman, mais bien trop mélo et je n'avais pas eu envie de m'y intéresser plus que ça. Quand je suis tombée dernièrement sur ce livre dans une bourse au livres, j'ai découvert qu'il s'agissait d'une autobiographie et j'ai été vraiment impressionnée par la 4ème de couverture. Et j'ai adoré cette lecture. Bien sûr elle n'a rien de gai, mais elle n'est pas non plus larmoyante ou déprimante. Non, au contraire, elle transmet du courage et de l'espoir: ceux de se dépasser, de donner le meilleur de soi-même pour combattre la fatalité. Au fil des chapitres, l'auteur relate sa vie d'avant et son existence actuelle. Ce sont ces petits moments décrits si simplement, qui prennent au coeur. On ne peut qu'imaginer ce que sont ces heures en solitaire, non seulement dans l'impossibilité de communiquer mais aussi avec la douleur. Et pourtant, l'auteur en fait un joli récit. Je conseille à tout le monde de le lire.

Voir les commentaires

2019-04-13T15:00:50+02:00

Les livres sélectionnés par mon petit papillon - mars 2019

Publié par 1000N1

Oulàlà, ca fait longtemps que je ne vous ai pas transmis les conseils littéraires et musicaux de mon petit papillon! 
Mais là, devant ces trois petits livres trop chou qui ont plu autant à ma coquinette qu'à moi, j'étais obligée de faire un petit article!

Léon n'a pas du tout sommeil, et surtout pas du tout envie de dormir tout seul dans sa chambre. Oui mais pour papa il n'est "pas question" que Léon dorme avec ses parents. Vraiment? Voilà à peu près le speech de cet album. Vous devinez bien que la thématique plait beaucoup à petit papillon qui me dit "je suis un peu inquiète toute seule dans mon lit" Voyons donc! Il ne lui reste plus qu'à être aussi futée que Léon pour trouver une solution ;-) Les dessins de l'album sont minimalistes mais très mignons et l'histoire vraiment rigolote (c'est si bons quand les enfants sont plus filous que les parents!)

Léon n'a pas du tout sommeil, et surtout pas du tout envie de dormir tout seul dans sa chambre. Oui mais pour papa il n'est "pas question" que Léon dorme avec ses parents. Vraiment? Voilà à peu près le speech de cet album. Vous devinez bien que la thématique plait beaucoup à petit papillon qui me dit "je suis un peu inquiète toute seule dans mon lit" Voyons donc! Il ne lui reste plus qu'à être aussi futée que Léon pour trouver une solution ;-) Les dessins de l'album sont minimalistes mais très mignons et l'histoire vraiment rigolote (c'est si bons quand les enfants sont plus filous que les parents!)

D'après ses parents, Petit loup est toujours "trop grand pour ceci" ou "trop petit pour cela", c'est vraiment rageant! Heureusement, il arrive aussi qu'il soit pile à la bonne taille! Là encore, petit papillon s'est retrouvée totalement dans cette histoire! Elle qui hésite en ce moment entre être une grande fille et encore un peu un bébé, elle s'est vite identifiée à petit loup. Et les répliques des parents "trop grand" "trop petit" l'ont bien faite sourire!

D'après ses parents, Petit loup est toujours "trop grand pour ceci" ou "trop petit pour cela", c'est vraiment rageant! Heureusement, il arrive aussi qu'il soit pile à la bonne taille! Là encore, petit papillon s'est retrouvée totalement dans cette histoire! Elle qui hésite en ce moment entre être une grande fille et encore un peu un bébé, elle s'est vite identifiée à petit loup. Et les répliques des parents "trop grand" "trop petit" l'ont bien faite sourire!

Cet album-là est plus un livre jeu. Il invite l'enfant à bien observer et à trouver les différences. Sur chaque double page 5 petits personnages et 5 phrases qu'il faut associer. Mon petit papillon est très forte pour ce jeu, et ne s'en lasse pas

Cet album-là est plus un livre jeu. Il invite l'enfant à bien observer et à trouver les différences. Sur chaque double page 5 petits personnages et 5 phrases qu'il faut associer. Mon petit papillon est très forte pour ce jeu, et ne s'en lasse pas

Voir les commentaires

2019-04-12T21:57:24+02:00

L'affaire Cendrillon de Mary Higgins Clark et Alafair BURKE

Publié par 1000N1

Challenge famille:

  • Un roman policier

  • Le dernier roman d'un auteur

  • Un roman ado ou jeune adulte

  • Un roman écrit à la 1ère personne

  • Les 4 éléments : lire un livre dont le titre comprend le mot terre/air/feu ou eau

  • Un témoignage de femme/fille sur leur combat quant à leur place dans la société ou sur des violences

  • Un roman dont l'intrigue se passe dans un pays situé sous l'Equateur

  • Un livre qui se passe durant une guerre

4ème de couverture: Une ravissante étudiante, un petit ami suspect, un célèbre réalisateur de Hollywood, des millionnaires, des stars du show-biz... et un meurtre jamais élucidé.

Quel meilleur scénario pour Suspiscion, célèbre série de téléréalité qui reconstitue des cold cases avec la participation des proches de la victime? Encouragée par l'énorme succès de son émission pilote, la productrice Laurie Moran a choisi de s'attaquer à "l'affaire Cendrillon" : l'assassinat de Susan Dempsey, une étudiante retrouvée près d'une somptueuse villa de Hollywood... étrangement chaussée d'un seul escarpin.

L'émission pourrait bien faire exploser l'audimat. En braquant les projecteurs sur un coupable plus dangereux qu'on ne le pense...

Pour la première fois réunies, Mary Higgins Clark et Alafaire Burke, la nouvelle star du polar et digne fille de son père James Lee Burke, donnent le meilleur d'elles-mêmes dans un suspense étonnant.


 

Une phrase: "Laurie espérait réduire le nombre des personnes soupçonnées avant la réunion au sommet, mais la liste des suspects ne cessait de s'allonger"



 

Voici mon polar pour le challenge. Autant le dire, à la base les polars c'est pas tellement mon truc. Les meurtres glauques, les histoires flippantes, c'est pas pour moi. Mais là, on pourrait dire bonne pioche!

Bon déjà, comme je n'y connais rien dans le domaine, je me suis dit autant partir sur la reine du roman policier. C'est mon premier Mary Higgins et j'ai vraiment tout adoré dans ce roman! L'écriture m'a vraiment séduite. J'adore sa manière d'écrire et de m'emmener avec elle. Et pour ne rien gâcher, le fond est aussi soigné que la forme et c'est un régal à lire! Chaque soir, je retrouvais mon roman avec bonheur et j'avais beaucoup de mal à le lâcher! Quel suspens, quels rebondissements. Et ces entrées successives, au compte goutte, de tous les protagonistes : à peine le temps d'en connaitre un et de le soupçonner qu'un autre personnage prend sa place. Le rythme est parfait.

Bon, effectivement, j'avais deviné un peu plus tôt qui était le meurtrier, mais il me manquait le mobile du crime! Et il apparaît dans un ultime rebondissement à la toute fin. C'est vraiment orchestré d'une main de maître! Je comprends maintenant pourquoi les romans policiers de cette auteure plaisent tant!

Je ne vais pas me replonger dans un polar tout de suite (déjà car j'ai un challenge à poursuivre, et aussi car j'ai envie de changer un peu d'univers) mais ce roman-ci m'a donné envie d'en lire d'autres!

Voir les commentaires

2019-04-06T22:17:12+02:00

Déguisement de ma princesse... en princesse!

Publié par 1000N1

Cette année, j'avais décidé de m'y mettre un peu plus tôt que l'an dernier pour faire un vrai déguisement à mon petit papillon (plus travaillé que celui de chat de carnaval dernier).
Comme une évidence, je me suis dit qu'elle serait en princesse! Et je voulais une robe qui brille (mais facile à faire quand même, car je ne voulais pas me louper!) et qui ne me coûte pas un bras car elle n'allait pas la remettre 10 fois... Quoique... ;-p 

J'ai donc opté pour du tulle pour la jupe, après m'être inspirée de nombreux modèles sur internet. Et pour le haut, j'avais très envie d'utiliser ce petit tissu retrouvé dans le grenier parental : celui de mon déguisement enfant en petite sirène (j'avais adoré ce déguisement maman!) Je dois dire chapeau à ma petite maman d'ailleurs car ce tissu n'est pas très facile à coudre, et il s’abîme vite... Pour ce haut, j'ai opté pour le patron d'une tunique normalement en jersey issu d'un catalogue ottobre. Finalement, pas la meilleure idée car la tunique a une forme un peu évasée, là il aurait fallu une forme plus droite ou plus près du corps. Du coup, cela faisait un peu large au niveau de la taille et des hanches. J'ai essayé d'ajouter une ceinture pour marquer un peu la taille et pouvoir resserrer. Et cette ceinture a permis aussi de fixer la jupe à la tunique. 

Et enfin, comme la tunique me semblait un peu tristoune, j'ai ajouté un appliqué coeur qui a beaucoup plu à ma miss love love "coeur d'amooooour". 

 

Voilà le résultat, de nombreux défauts, mais ma princesse a adoré et elle a même eu des compliments de ses copines sur sa "jolie robe qui brille". 

 

Déguisement de ma princesse... en princesse!
Déguisement de ma princesse... en princesse!
Déguisement de ma princesse... en princesse!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog