Outlander , tome 1 Le chardon et le tartan de Diana GABALDON

4ème de couverture: 1945- Claire passe ses vacances en Ecosse, où elle s'efforce d'oublier la Seconde Guerre Mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d'une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d'en découvrir la raison : en s'approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d'un champ de bataille.

Le menhir l'a menée tout droit en l'an de grâce 1743, au coeur d'une lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d'autrefois?

Le début d'une série incontournable!

Une phrase: Ainsi, pour la première fois depuis ma rencontre avec Murtagh, je savais approximativement où je me trouvais, à savoir à une dizaine de kilomètres de ce satané cercle de pierres. A une dizaine de kilomètres de chez moi. De Franck.”

Bon, j'ai craqué! Oui, je n'ai pas pu résister! Après avoir entendu mes soeurs parler de cette série américaine éponyme, j'ai décidé de la regarder moi aussi. Et j'ai été conquise! J'ai regardé la première saison en quelques jours, en matant plusieurs épisodes chaque après-midi! J'étais déjà accro! Mais quand le dernière épisode s'est arrêté sur tant de suspens, je me suis dit que c'était trop nul! Je ne pouvais pas rester ainsi sur ma fin et attendre aussi longtemps avant de découvrir la suite! J'ai donc décidé de lire le livre d'où est tiré cette série. J'ai voulu l'emprunter à la médiathèque; je le réservais car il était déjà sorti, puis lassée d'attendre, je l'ai acheté!

J'ai donc commencé ce roman samedi dernier. Et vous vous en doutez au vue de ce post, je l'ai dévoré: 850 pages en moins d'une semaine, c'est pour dire! Dès que j'avais un moment de libre, je bouquinais! Bon il faut dire que la première partie de l'histoire je l'ai lue très rapidement, puisque j'avais encore en mémoire les épisodes de la série. Cependant, j'ai noté plusieurs différences dans le déroulement des actions. Puis, j'ai enchainé tout aussi rapidement le reste du roman, impatiente de savoir ce qui allait se passer!

Contrairement à ce que cette boulimie de lecture pourrait laisser penser, je ne suis pourtant pas à 100% comblée par ma lecture... Bien sûr l'histoire est géniale, très originale. En plus j'adore les romans historiques, et là, partir au XVIIIe siècle en Ecosse c'est très dépaysant! J'ai l'impression d'avoir voyagé! En plus, Diana Gabaldon décrit vraiment bien les paysages: ça donne envie de partir en vacances en Ecosse! Les personnages sont aussi très attachants et sympathiques. Non, là où j'ai moins accrochée, c'est que les événements se succèdent vraiment rapidement. Le rythme du roman est vraiment plus rapide que celui de la série. Mais même sans avoir vu la série, j'aurais trouver ce rythme trop précipité. Au début du roman, on a peine le temps de se remettre d'une péripétie, qu'une autre arrive. Mais surtout, ce qui m'a le plus gênée, c'est que l'auteure ne prend pas assez le temps d'installer l'intrigue. Elle ne laisse pas assez de suspense. A peine se demande-t-on “au mon Dieu, que va-t-il se passer?” que déjà le dénouement arrive. J'ai trouvé ça beaucoup trop rapide. Il n'y a qu'à un seul passage de ce roman, vers la fin, qu'elle a réussi à m'intriguer et à accrocher ma curiosité. Je trouve ça dommage, car au vu des péripéties qu'elle fait surgir, il y avait vraiment moyen de faire plus durer le suspens et de maintenir le lecteur en haleine.

La deuxième chose que je lui reproche, c'est de ne pas assez donner vie à ses personnages secondaires. Dans la série télévisée, Franck, Dougal et Colum tiennent une vraie place. Ce sont des personnages bien identifié, ils jouent un vrai rôle dans l'évolution de l'histoire et on a l'impression de les connaitre. Dans le roman, ils sont trop distants, flous, on ne les situe pas bien. Pour Franck surtout, l'auteur décide de ne plus du tout parler de lui sitôt Claire partie en Ecosse. Si l'héroïne semble se souvenir de son premier mari de temps à autre, mais sans plus. Je n'ai pas ressenti le déchirement qu'elle pouvait avoir comme dans la série. Dans le roman, j'ai eu l'impression qu'elle tournait trop vite la page, comme si finalement il n'était pas si important que ça pour elle. Ca m'a vraiment déçue. Le fait d'être tiraillée entre ces deux hommes apportait beaucoup à l'histoire et à son personnage selon moi...

Enfin, ma troisième déception est la trop grande présence de scènes de sexe! On sait dès le début de l'histoire que Claire est plutôt une femme “qui aime ça”. On comprend vite aussi que sa relation avec son second mari est d'abord basée sur un lien charnel. Et donc, pour moi pas besoin d'en faire des tonnes comme dans le roman! Il y a une scène d'amour presque toutes les pages! Et voir parfois très détaillées ou très glauques. Le personnage de Randall se révèle beaucoup plus sadique qu'à l'écran!

Bref, la lecture de ce roman m'a plu même si par moment mon avis était plus mitigé. Je lirai certainement le tome 2 (mais j'ai très peur qu'il me déçoive... Parfois les suites sont vraiment trop tirées par les cheveux et perdent la magie du début...) et je regarderai, ça c'est certain, les prochains épisodes de la série quand ils sortiront!

Retour à l'accueil