Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-12-04T22:58:03+01:00

La reine de lumière tome1 Elora et tome 2 Terra Incognita de Mireille CALMEL

Publié par 1000N1

4ème de couverture: 1494. Dans une sombre forêt du Vercors, la jeune Elora, fille adoptive de la baronne Hélène de Sassenage, découvre un cadavre décharné. Au lieu de s’enfuir terrorisée, Elora fouille sans sourciller le gilet de l’homme à terre pour récupérer le précieux message qu’il était venu porter. Car Elora n’est pas une enfant comme les autres : descendante de Mélusine, elle détient les savoirs et les pouvoirs d’une fée.

En cet instant, Hélène de Sassenage est loin d’imaginer l’impact qu’aura ce meurtre sur sa destinée. Mais Elora, elle, le sait déjà : leur chemin tourmenté va les entraîner toutes les deux jusqu’à Rome, et le temps du bonheur ne reviendra qu’après bien du sang et des larmes…

Je ne retranscris pas la 4ème de couverture du tome 2 qui dévoile beaucoup trop, à mon avis, toute l’intrigue et les péripéties du tome1 !

Une phrase : «Car comment avouer que sa lumière, toute de bonté, recelait une part d’ombre, celle que Marthe avait semée en elle au moment de sa naissance et qui, indubitablement, les liait encore ? »

Un article pour deux livres, et une nouvelle saga ! Deux livres que j’ai trouvés très différents. J’avais hâte de les lire, après être restée sur ma faim en découvrant la fin (!) de la saga Le chant des sorcières. Ici, c’est l’exacte suite, où on retrouve les mêmes personnages et la même intrigue principale, mais quelques années plus tard.

J’ai dévoré le tome 1, impatiente de savoir ce que Mireille Calmel réservait à ses personnages, heureuse également de retrouver la plupart de ceux-ci et de voir comment ils ont évolués. Ce premier tome recelait quelques surprises et quelques bons moments, et d’autres passages (notamment toute l’intrigue se déroulant à Rome) que j’ai trouvé longs et sans intérêt particulier par rapport à l’histoire.

J’ai commencé le tome 2 avec toujours autant d’entrain, mais il faut dire qu’il m’a un peu déçue. Tout d’abord, l’intrigue a commencé à se complexifier, mélangeant légendes, féérie et croyances égyptiennes, si bien que j’ai un peu perdu le fil des explications, qui étaient pourtant tant attendues ! Ensuite, j’ai trouvé que les différents personnages s’uniformisaient, perdant leur singularité et leurs aspérités pour devenir tous de gentils intervenants en quête d’amour. C’était un peu trop dégoulinant de bons sentiments, et pas assez nuancé, trop emprunt d’une sorte de rédemption salvatrice à mon goût. Et enfin, cette fin – je dois le reconnaitre diamétralement opposée à celle du Chant des Sorcières – ne m’a pas plus convaincue.

Bon, je relativise quand même, cette saga n’est pas si mauvaise ou inintéressante, mais après avoir suivis si longtemps ces personnages, je crois que je m’attendais à d’autres rebondissements que ceux proposés par l’auteur, à une autre explication du « pourquoi ils en sont tous arrivés là » et à une autre fin…

Voir les commentaires

2013-11-12T18:51:17+01:00

Barbe bleue d’Amélie NOTHOMB

Publié par 1000N1
Barbe bleue d’Amélie NOTHOMB

4ème de couverture: « La colocataire est la femme idéale »

Une phrase : « Saturnine se demanda s’il était possible de cacher un secret terrifiant sans être coupable.»

En hésitant sur le livre à choisir pour ce trimestre, voilà que je tombe sur deux livres de poche qui me tentent bien ! Le premier, c’est ce petit roman d’Amélie NOTHOMB et le deuxième vous le saurez prochainement, car oui j’ai craqué et j’ai acheté les deux !

Barbe Bleu donc ! Je l’ai choisi tout d’abord pour son auteur. En effet, j’ai déjà lu quelques livres d’Amélie NOTHOMB : Péplum, Antéchrista, Métaphysique des tubes, Hygiène de l’assassin, Acide sulfurique, Les Combustibles, Les Catilinaires, Une forme de vie, Tuer le père, (oui, c’est vrai que j’en ai lu même beaucoup !) A chaque fois, la magie opère, et je dévore ses petits romans ! Et là encore, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. J’y ai retrouvé l’univers de l’auteur, que j’affectionne particulièrement. Ces récits à mi-chemin entre la nouvelle, le conte initiatique et le théâtre, décrivant un monde irréel, fantasque et si proche pourtant de la réalité. Et puis ces personnages, toujours si improbables, haut en couleur, uniques et spéciaux, avec des patronymes à l’image de leur singularité. Enfin, ce style, fait de chapitres courts, de dialogues nombreux - eux aussi invraisemblables dans la vie de tous les jours – qui mettent en place et font progresser l’intrigue à mesure qu’on découvre les personnages. Ce qui m’a intéressée avec Barbe bleue, c’est la manière dont Amélie NOTHOMB a revisité et s’est approprié un conte populaire pour le transposer à notre époque. Le récit respecte les codes du conte, son âme également, mais permet un autre épilogue. Bref, un bon petit livre, exactement comme je l’attendais !

Voir les commentaires

2013-11-05T09:47:28+01:00

La liste de mes envies de Grégoire DELACOURT

Publié par 1000N1
La liste de mes envies de Grégoire DELACOURT

4ème de couverture: « Les femmes pressentent toujours ces choses-là. »

Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu’elle peut désormais s’offrir ce qu’elle veut, elle se pose la question : n’y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?

Une phrase : «Etre riche, c’est voir tout ce qui est laid puisqu’on a l’arrogance de penser qu’on peut changer les choses.»

Voilà un petit livre dont j’avais beaucoup entendu parler, mais j’avais toujours remis sa lecture à plus tard ! Aujourd’hui c’est chose faite, et je ne suis pas déçue de l’avoir lu, même si, il faut bien le dire, je m’attendais à une histoire un peu moins triste et défaitiste. Vraiment, à ne pas lire si on a un peu le cafard ! Au-delà de ça, j’ai bien aimé l’écriture, très fluide, j’avais l’impression qu’on me racontait une histoire. J’ai beaucoup apprécié la manière dont les dialogues sont transcrits : du texte, sans ponctuation particulière, ni guillemets, ni tirets. D’habitude, je n’aime pas ce style, car je trouve que ça fait fouillis et qu’on s’y perd entre narration/dialogue et qu’on ne sait plus qui parle. Mais là, je trouve que ça fonctionne bien. Oui, vraiment l’impression qu’une amie me rapporte ce qu’elle a vécu et ce qui s’est dit.

J’ai aussi beaucoup aimé les petites phrases, presque philosophiques - en tout cas amenant à réfléchir sur le sens de la vie - qui sont disséminées ici et là dans le récit (comme celle que je cite ci-dessus). C’est donc un livre que je recommande, avec pour seul bémol le côté un peu pessimiste et déprimant…

Voir les commentaires

2013-11-04T11:02:04+01:00

Le chant des sorcières tome3 de Mireille CALMEL

Publié par 1000N1
Le chant des sorcières tome3 de Mireille CALMEL

4ème de couverture: 1484. a la cour de Philippine de Sassenage, le danger est désormais partout.

Autour du prince Djem et de leur amour secret. Autour de jJanne de Commiers.

L’heure est proche où la prophétie doit se réaliser, et Marthe la maléfique redouble de vigilance et d’acharnement.

Pourtant, la résistance s’organise. Le baron Jacques et Algonde se sont alliés. Par les pouvoirs magiques qu’elle a déjà manifestés, Elora, l’enfançonne de Mathieu et Algonde, incarne l’espoir.

Pendant ce temps, de l’autre côté de la méditerranée, la belle égyptienne Mounia, emportée par sa passion pour le chevalier Enguerrand tente à la fois d’échapper aux assassins lancés sur ses traces… et de trouver la carte qui rouvrira les portes des Hautes Terres.

Auront-ils, tous, le courage d’aller jusqu’au bout d’eux-mêmes ? L’amour sera-t-il assez puissant pour déjouer cette partie qui semble gagnée d’avance dans l’esprit démoniaque de Marthe et de Mélusine ?

C’est ici et maintenant que le destin d’Algonde se joue. Aura-t-elle le cran nécessaire à son accomplissement ? Pour une ultime fois, sauver les siens ?

Une phrase : «Elle le savait. Depuis le premier jour elle le savait. Cela devait finir comme ça.»

Bon, voilà le dernier tome de la série. Enfin, dernier tome c’est vite dit, puisqu’une autre série, avec les mêmes personnages existe également. Et c’est tant mieux ! Car je pense que je vais me ruer dessus prochainement ! Oui, car qui dit dernier tome, dit aventures, dit péripéties et dit un final en apothéose. C’est normalement aussi dans ce tome qu’on obtient les réponses à nos questions. Si ce livre a, comme ses deux ainés, son lot d’actions, de rebondissements et de mystères, la fin, elle, m’a laissé sur ma fin ! Je me suis dis « quoi ??? Tout ça, toutes ces aventures pour ça ? Ah non, ça ne peut pas finir comme ça ! » OK ça finit assez fort, mais cette fin ne me convient pas, mais alors pas du tout ! C’est pour ça que j’ai hâte de retrouver tous ses personnages et leurs intrigues dans une autre série ;-p

Et si vous voulez comprendre mon indignation, eh bien, il y a 3 livres à lire !

Voir les commentaires

2013-10-28T11:23:41+01:00

9 mois ferme

Publié par 1000N1

Voir les commentaires

2013-10-28T11:13:26+01:00

Le chant des sorcières tome2 de Mireille CALMEL

Publié par 1000N1
Le chant des sorcières tome2 de Mireille CALMEL

4ème de couverture: Hiver 1484. A la cour d’Hélène de Sassenage, la jolie Algonde, parée de somptueuses robes impressionne par sa vivacité d’esprit et sa grâce. Et pourtant…la jeune fille regrette le temps des sabots et des meules de foin, le temps des promesses de bonheur avec son Mathieu tant aimé.

Aujourd’hui, Algonde doit se garder de bien des dangers. Tandis que les courtisans s’amusent, les pièces du jeu se mettent en place. Tout peut lui être un piège, fomenté par Mélusine pour accomplir ses plans retors, ou par l’horrible Marthe, dont la noirceur d’âme semble n’avoir pas de limites… Et dans le secret du ventre d’Algonde grandit déjà celle qui détiendra le pouvoir de tout faire basculer.

Bien et Mal vont encore une fois s’affronter, et Algonde a beau redouter et refuser le destin qu’on lui a tracé, elle ne pourra rien éviter : le combat sera terrifiant.

Ah, le tome 2 ! Je l’ai lu tout aussi vite que le tome1 ! Bref je l’ai adoré ! Que de rebondissements, d’intrigues dans lesquelles on s’enfonce plus profondément. On sait depuis le début comment l’histoire doit finir, mais la question est « Algonde va-t-elle réussir à échapper à son destin ? » Et c’est là tout le suspens ! Je me suis attachée aussi de plus en plus à tous les personnages, en apprenant à les découvrir. Je suis chacune de leurs aventures avec intérêt, en essayant de deviner quand ils vont tous se retrouver, pour assembler les pièces du puzzle.

Bref, je suis toujours autant emballée par cette saga, et je commence le tome 3 avec grand intérêt !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog